Transport hôtelier: les chauffeurs de taxi en mode combatif

Avec le soutien de
Les chauffeurs de taxi ont organisé une opération escargot dans la capitale, jeudi 3 août.

Les chauffeurs de taxi ont organisé une opération escargot dans la capitale, jeudi 3 août.

La grogne s’intensifie chez les chauffeurs de taxi d’hôtels. Après avoir, à maintes reprises, dénoncé la situation «chaotique qui favorise les opérateurs clandestins», la Federation of Hotel Taximen Association (FHTA) a décidé de passer à une autre étape. Si elle a commencé la journée par organiser une opération escargot dans la capitale, jeudi 3 août, un rendez-vous a, par la suite, été donné pour tenir une manifestation au Champ-de-Mars. Ce qui a provoqué un embouteillage à Port-Louis.

«Actuellement, les chauffeurs de taxi se retrouvent sans travail alors que les tour-opérateurs et les vans illégaux se partagent tous les clients», avait déploré Atma Shanto, le négociateur syndical de la FHTA, lors d’un point de presse. Il avait ajouté que «les véhicules clandestins prennent les touristes à l’intérieur des hôtels alors que les taxis doivent attendre. Ce sont 1 400 familles qui risquent de ne pas pouvoir joindre les deux bouts».

Selon Atma Shanto, l’inaction des ministres du Tourisme, Anil Gayan, et des Infrastructures publiques et du transport en commun, Nadho Bodha, est exaspérante.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires