Metro Express: «Un exemple de désastre financier», selon l'ACIM

Avec le soutien de
Les membres de l'ACIM lors d'un point de presse, mercredi 2 août 2017. 

Les membres de l'ACIM lors d'un point de presse, mercredi 2 août 2017. 

«Le Metro Express sera l’exemple d'un mauvais développement.» C’est ce qu’a déclaré Jayen Chellum de l'Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM) lors d'un point de presse sur le Metro Express ce mercredi 2 août au siège de l'organisation à Bell Village. Par ailleurs, les membres de l'ACIM annoncent qu'ils lancent une pétition contre le projet le vendredi 4 août. 

«Certains vendent des rêves qui peuvent vite tourner au cauchemar», a martelé Jayen Chellum. Il demande au gouvernement comment celui-ci a fait pour avoir un coût contractuel de Rs 18,8 Millards. D'ailleurs, il affirme que l'avenir démontrera combien le projet de Metro Express coûtera en réalité. «Li pou vinn plis ki Rs 40 Millards», lance-t-il. Autre point soulevé par Jayen Chellum, la finalisation de ce qu’il qualifie comme plus grand projet du pays en un mois. C’est un travail baclé, fait-il valoir. 

De son côté, Pooranen Sungeelee, conseiller en ingénierie de l’ACIM, indique que les coûts additionnels n'ont pas été ajouté. Venoo Ramasamy de la Fédération des unions progressives a, lui, qualifié la présentation du Metro Express comme étant «un cadeau empoisonné.» Il estime qu'un projet d'une telle envergure exige un débat public. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires