[Audio] Husnoo : «Ce sont les médecins qui ont réclamé le shift system»

Avec le soutien de
Le ministre Anwar Husnoo a participé, ce mardi 1er août, aux célébrations des 250 ans de la police.

Le ministre Anwar Husnoo a participé, ce mardi 1er août, aux célébrations des 250 ans d'existence de la police.

Les discussions sur le shift system ne datent pas d’hier. «D’ailleurs, kisanla ti diman sa ? Sé bann dokter mem ki ti diman sa.» C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Santé, Anwar Husnoo. Il était présent, ce mardi 1er août, aux célébrations des 250 ans de la police.

Le shift system a été étendu aux hôpitaux aujourd’hui, au grand dam des médecins. La Medical and Health Officers Association et la Federation of Civil Service and Other Unions ont manifesté ce mardi 1er août, devant le bâtiment Emmanuel Anquetil, à Port-Louis, contre ce projet. 

Le ministre Husnoo a rappelé qu’avant l’entrée en vigueur du shift system, les médecins qui étaient on call travaillaient pendant 30 heures d’affilée. «Zot ti pé complain, pa ti éna lavi social, la fami ti pé afekté.»

Et puis, fait remarquer Anwar Husnoo, l’ancien système ne profitait pas non plus aux patients. Le médecin ayant travaillé 30 heures d’affilée étant «incapable de donner le meilleur de lui-même». Selon lui, «they cannot concentrate». Avec le shift system, les médecins travaillent désormais 13 heures. Raison pour laquelle le ministre de la Santé dit ne pas comprendre le «raisonnement» des médecins. 

Il a également indiqué qu’il rencontrera, le mercredi 2 août, les syndicats pour trouver une solution. «I’m prepared to meet them.» Mais, insiste Anwar Husnoo, il n’est pas question de revoir le shift system. «Shift system has been started and it’s going to continue.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires