Bérenger: «Li pa sirprénan ki Gulbul avoka Soodhun, mé li azout ‘insult to injury»

Avec le soutien de
Le leader du MMM a vertement critique le Premier ministre lors de son point de presse, samedi 29 juillet.

Le leader du MMM a vertement critiqué le Premier ministre lors de son point de presse, samedi 29 juillet.

L’épisode Soodhun est loin d’être terminé. En effet, la polémique continue à enfler concernant les propos du ministre des Terres et du logement tenus à l’encontre du leader de l’opposition Xavier-Luc Duval. Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, à l’hôtel Hennessy Park, Ebène, Paul Bérenger est revenu sur toute cette affaire. Selon le leader du MMM, «li déplorab ki li touzour minis…»

Par ailleurs, pour Paul Bérenger, cette situation démontre également que «Pravind Jugnauth n’a pas sa place en tant que Premier ministre du pays». Commentant le fait que le vice-Premier ministre est défendu par l’avocat Me Raouf Gulbul, qui se trouve actuellement en eaux troubles suite à plusieurs dépositions devant la commission d’enquête sur la drogue, le leader du MMM est d’avis que «ce n’est pas surprenant». Toutefois, il est catégorique. «Li azout ‘insult to injury’. Nou koné ki kalité dégat sa pé fer. Moris pé perdi pwin lor plan internasyonal.»

Pour ce qui est du dossier de l'élection partielle au no18 (Belle-Rose-Quatre-Bornes), Paul Bérenger a indiqué que la campagne du MMM démarre ce samedi. «Malgré writ pankor sorti, nou inn komans bann aksyon. Nou slogan sé ‘Sauver l’île Maurice’», a-t-il fait ressortir. Il a ajouté que la machine du parti est en marche pour les élections générales qui, selon lui, ne sont pas loin. Et d’affirmer, une fois de plus, que le MMM ira seul aux législatives. «Le MMM pu ale tousel kouma en 2010. Nou ine ale lwin dan préparasyon nou 60 kandida. Pu ena developman dan bann zour kip é vini dan no7 (Piton-Rivière-du-Rempart) et également au no18.» D’ailleurs, une rencontre du comité central de l’aile jeune est prévue cet après-midi pour discuter de la partielle.  

Autre sujet abordé : la fin de campagne abrupte pour les pêcheurs de la société Babul & Sons Fishing Company Ltd, à St-Brandon. Paul Bérenger est d’avis que l’Outer Island Development Corporation (OIDC) a frappé par rapport à l’existence de «structures illégales» sur l’îlot Courson. «St-Brandon so ékolozi bien frazil. Bisin sirvey dé pré bann aktivité lor Raphael Fishing», a soutenu le leader du MMM. C’est mercredi que l’OIDC a donné l’ordre à 24 pêcheurs de plier bagage de l’archipel, leur permis ayant expiré depuis août 2016.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires