Manifeste électoral: plus de promesses que d’actions

Avec le soutien de
[Photo d'archive] Lors de sa campagne électorale, l’alliance Lepep avait annoncé une série de mesures.

[Photo d'archive] Lors de sa campagne électorale, l’alliance Lepep avait annoncé une série de mesures.

Paroles, paroles et encore des paroles… Lors de sa campagne électorale, l’alliance Lepep avait annoncé une série de mesures. Or, alors que le gouvernement est à mi-mandat, la majorité de celles-ci sont restées lettre morte. «L’express» s’est intéressé à ces mesures. Nous publierons également bientôt une notation de chaque ministre présentant son bilan.

Nos commentaires sur les 12 commandements :

  1. Gouverner avec le peuple : Faux. Rien n’a changé concernant la politique des petits copains et copines.
  2. Faire la politique autrement : La discipline et surtout la transparence sont de vains mots pour le gouvernement.
  3. Combattre la pauvreté : Le gouvernement a pris quelques initiatives. Le dernier Budget contient des mesures allant en ce sens.
  4. Création d’emplois : Pas mal d’emplois ont été créés, surtout dans le secteur public. Toutefois, il n’y a toujours pas de politique d’embauche fondée sur l’ouverture, la transparence et le mérite.
  5. Sécurité publique : Fausse promesse. Bien au contraire, les Mauriciens vivent d’autant plus dans la peur.
  6. Respecter et protéger l’environnement : Le gouvernement n’a pas fait suffisamment. En ce qui concerne la braderie des Pas géométriques, il y en a moins qu’auparavant.
  7. Corruption : Aucun progrès noté.
  8. 2e miracle économique : Difficile à réaliser. Le tandem SAJ-Lutchmeenaraidoo, qui a vendu ce rêve aux Mauriciens, ne contrôle plus l’économie. La dette publique a augmenté.
  9. Démocratie : Pas de renforcement de la démocratie ni d’émergence d’une société plus participative.
  10. Combattre le transfugisme : Le plus grand bluff de ce gouvernement. Bien au contraire, l’alliance MSMML a besoin de transfuges pour gouverner.
  11. Réorganiser la MBC : Cette institution demeure plus que jamais la caisse à propagande du gouvernement.
  12. Garantir la liberté d’opinion : Les Mauriciens sont libres de s’exprimer et, en écoutant les radios privées, on constate que chacun est libre de son opinion.

Les 12 priorités des trois premiers mois

  • Pension de vieillesse : Première mesure prise. À la veille du Nouvel an de 2015, les personnes du troisième âge se sont retrouvées avec plus d’argent.
  • Salaire minimum : Cela a pris plus de trois mois. Mais on est sur la bonne voie.
  • Logement : On avait l’impression que cette promesse allait être réalisée. Mais au début, ce sont des maisons dont la construction avait débuté sous l’ancien régime qui ont été inaugurées. En deux ans et demi, la construction de logements sociaux est moins conséquente que ce qui était prévu.
  • Chances égales : Que du bluff !
  • Permis à points : Une promesse tenue durant les trois premiers mois. Mais en voulant effacer l’immense travail réalisé par les autorités avant décembre 2014, l’alliance Lepep n’a guère amélioré le système.
  • Empreintes digitales : Yogida Sawmynaden soutient que la banque de données a été détruite. Mais ceux qui militent contre la carte biométrique ne sont pas de cet avis.
  • Réorganiser la MBC : Pas plus performante qu’avant 2015.
  • Télévision privée : Aucune initiative prise.
  • Indépendance de l’ICAC et de la police : Une grande avancée pour les policiers qui peuvent se syndiquer. Par contre, difficile de dire que l’ICAC et la police opèrent indépendamment. Surtout avec l’affaire Soodhun !
  • Fraude et corruption : Toujours au stade de promesses.
  • Commission d’enquête sur la drogue : Le gouvernement marque des points pour cette promesse. Ce n’est pas pour rien que Pravind Jugnauth ne rate jamais une occasion de faire état de ce combat.
  • Service Wi-Fi gratuit : Cela ne s’est pas réalisé pendant les trois premiers mois, mais de louables initiatives ont été prises pour que cette mesure devienne réalité.


En sus de ces mesures énoncées dans le manifeste électoral, d’autres ont été annoncées durant ces deux dernières années. En voici quelques-unes :

  • Création d’une Small Micro and Medium Enterprises Development Bank : Cette mesure n’a pas été réalisée. Toutefois, il y a eu la fusion de la MPCB et la Bramer Bank avec un segment pour les petites et moyennes entreprises (PME). La MauBank octroie des prêts à un taux d’intérêt de 3 % aux PME.
  • Réintroduction de la subvention de 100 % des frais d’examens du SC et du HSC : Mesure appliquée dès les premiers mois de l’alliance Lepep au pouvoir en 2015.
  • Introduction du Nine-Year Schooling et un repas chaud par jour aux enfants du primaire : Le Nine-Year Schooling est appliqué cette année avec des élèves admis en Grade 1. Le repas chaud n’a, lui, pas encore été introduit.
  • Le congé maternité étendu de deux semaines, une brigade spéciale pour combattre la prostitution infantile et l’exploitation de mineurs sur Internet, un «sexual protection order» pour protéger les enfants à risque : Le congé maternité a, en effet, été étendu. Quant au projet de loi, on attend toujours.
  • Freedom of Information Act : Cette mesure n’est pas prête à voir le jour, surtout avec des politiciens allergiques à la presse.
  • Essence et diesel à la baisse : C’est plutôt le contraire !
  • Eau 24/7 : Robinet à sec oui !
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires