Les médecins sur le pied de guerre: pas question de shift system

Avec le soutien de
(Photo d'illustration) À partir du 1er août, le shift system entrera en vigueur dans les hôpitaux.

(Photo d'illustration) À partir du 1er août, le shift system entrera en vigueur dans les hôpitaux.

Le shift system entrera en vigueur dans les hôpitaux à partir du 1er août. C’est ce qu’indique une circulaire envoyée aux médecins durant la semaine. Depuis, ils ne décolèrent pas. Lors d’une conférence de presse, ce vendredi 28 juillet, la Medical and Health Officers Association (MHOA) et la Medical and Dental Officers’ Association (GMDOA) se sont élevées contre cette décision.

Les syndicats des médecins généralistes et des spécialistes du secteur public affirment ne pas comprendre la décision du gouvernement. Et notamment la volte-face du ministre de la Santé, Anwar Husnoo. «Il avait lui-même déclaré qu’il n’allait pas mettre en place le shift system et voilà que maintenant il va de l’avant avec ce projet !» fustige le président de la MHOA, Vinesh Sewsurn. Selon lui, le gouvernement doit rendre publiques les retombées du projet pilote effectué depuis le 1er avril 2016.

De son côté, Radhakrishna Sadien, qui préside la Government Services Employees Association (GSEA), déplore le fait que le ministère de la Santé impose désormais le shift system et ne semble pas enclin à négocier pour trouver une solution. «L’affaire a déjà été portée devant la Commission for Conciliation and Mediation mais le ministère n’a envoyé qu’un représentant des ressources humaines au lieu du Permanent Secretary !»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires