Circonscription nº 8: quand Pravind Jugnauth joue le Père Noël...

Avec le soutien de
Tout comme cette ménagère qui s’affaire à bien choisir la bonne tomate au marché de St-Pierre, hier, le Premier ministre est lui aussi aux petits soins pour ses mandants du no8.

Tout comme cette ménagère qui s’affaire à bien choisir la bonne tomate au marché de St-Pierre, hier, le Premier ministre est lui aussi aux petits soins pour ses mandants du nº8.

Il fait bon vivre dans un des 13 villages de la circonscription nº  8, Quartier - Militaire –Moka, en ces temps-ci ! La raison est simple. Cette circonscription connaît beaucoup de développements et surtout les personnes en âge de travailler n’éprouveraient pas trop de difficulté à obtenir un emploi, contrairement, semble-t-il, à celles d’autres circonscriptions. Les aînés qui y habitent n’hésitent pas à dire qu’ils se croient revenus aux fastes de l’ère Ringadoo, ancien ministre des Finances des années 70. D’autant plus qu’actuellement, ils ont encore un ministre des Finances qui se révèle aussi être Premier ministre, en la personne de Pravind Jugnauth.

Pour la petite histoire, dans les années 70, cette circonscription avait comme député sir Veerasamy Ringadoo, ministre des Finances et un des bras droits de sir Seewoosagur Ramgoolam. Les plus âgés des quelque 82 000 habitants de la circonscription se souviennent encore de ce ministre qui avait beaucoup fait pour ses mandants. «Il y a eu beaucoup de jeunes embauchés à la State Bank et à la Banque de Maurice, par exemple, deux institutions tombant sous la responsabilité de sir Veerasamy Ringadoo», nous a rappelé un vieil habitant de Quartier-Militaire. Et depuis deux ans et demi, les habitants ont un ministre des Finances, devenu Premier ministre depuis janvier, dans cette circonscription.

Pravind Jugnauth est sorti vainqueur des trois élections auxquelles il a participé dans cette circonscription : l’élection partielle de 2009 et les élections générales de 2010 et de 2014. Depuis qu’il est devenu Premier ministre, il veut tout faire pour donner satisfaction à ses mandants. C’est surtout au niveau de l’emploi que beaucoup d’habitants de cette circonscription notent des points positifs. Que ce soit au niveau du secteur privé ou au sein de la fonction publique, surtout dans des institutions tombant sous la responsabilité du ministère des Finances.

Contrats

L’habitant de Quartier-Militaire, qui connaît cette circonscription très bien pour y avoir habité pendant plus de 60 ans, soutient qu’il possède une boutique et qu’il a en vain cherché un caissier. «Je visais des jeunes qui viennent de terminer leurs études secondaires, mais personne n’était intéressé. Il n’y a pratiquement pas de chômeurs dans la circonscription. » Il cite même le cas d’un habitant de Camp-Thorel qui aurait obtenu un contrat de Mauritius Telecom (MT) pour l’élagage des arbres là où passent les lignes téléphoniques. Ceci n’est pas sans nous rappeler le contrat obtenu par l’agent du Mouvement socialiste militant (MSM) au no 8, Sadaven Chocken, qui avait obtenu un contrat de Rs 541 000 de MT, pour repeindre cinq bâtiments de l’organisme étatique. Interrogé, l’agent politique avait dit : «Je n’ai rien fait de malhonnête. D’autres ont décroché des contrats plus importants que moi de MT.»

Un proche du MSM, qui travaille dans un corps parapublic, soutient également qu’il y a bon nombre de personnes de la circonscription qui ont obtenu un emploi. «Mé mo bien kontan. Sa bann dimounn-la bien mérité é sa montré ki Pravind Jugnauth (NdlR, qui est également leader du MSM) pé travay. Péna zes lot kou li pou rééli.»

Le Premier ministre ne rate jamais une occasion de se rendre dans sa circonscription. En moyenne, trois à quatre fois par semaine il s’y rend pour des cérémonies officielles et aussi sur invitation pour des cérémonies de mariage, de prières et même pour rendre visite à des familles endeuillées.

Micro-trottoir «Zis so dimounn ki gagné»

«Bann dimounn dan La Laura ek Nouvelle-Découverte ki finn bien gagn travay», lâche Vishal, un maraîcher que nous avons rencontré au marché de St-Pierre, hier. Il affirme que la très grosse majorité des personnes recrutées ont été embauchées à l’hôpital. «Dimounn St-Pierre pann gagn nanié mem», poursuit Vishal. Il ajoute cependant qu’il y a eu beaucoup de développements au niveau infrastructurel dans la circonscription no8. «So bann dimounn inn rant lapolis», lâche un passant qui a voulu garder l’anonymat, en faisant référence à Pravind Jugnauth. Il déclare que le Premier ministre ne vient presque jamais à St-Pierre. Kailash, que nous rencontrons un peu plus loin, est, lui, satisfait du développement dans la circonscription. Beaucoup de personnes ont été embauchées, dit-il. «Éna inn gagn plas dan gouvernman ek dan bann konpani privé.» S’il y a eu des développements dans la circonscription, c’est surtout pour «so dimounn», affirme Dausoa, un marchand de légumes. Ce dernier soutient qu’il y a eu beaucoup de changements dans la circonscription, mais ce seraient les proches du Premier ministre qui en auraient bénéficié. «Li pa get ti dimounn, fait ressortir Dausoa, a mwin ki ou fami, ou bien, bon kamarad avek li.»

De gros projets à Quartier-Militaire–Moka

Différents projets sont en cours à Quartier-Militaire–Moka et d’autres débuteront d’ici quelques mois. Nous avons relevé, à partir du document Three-Year Strategic Plan 2017-2020, les plus gros projets pour le no8 qui ont déjà été budgétés. Ils devraient être concrétisés d’ici fin 2019.

Ils sont :

  • Highlands Sewerage Project au coût de Rs 316 millions. Une somme de Rs 158 millions a été prévue dans l’actuel Budget ;
  • La route de contournement (by-pass road) de St-Julien, au coût de Rs 262 millions. Rs 180 millions sont prévues dans l’actuel Budget ;
  • Construction d’une Mediclinic à Quartier-Militaire. Coût du projet : environ Rs 90 millions ;
  • Construction de logements sociaux à St-Julien, financés à partir d’un fonds national de Rs 6 milliards ;
  • Complexe sportif à Côte-d’Or, au coût de Rs 3 milliards.

Une somme de Rs 975 millions sera déboursée dans l’actuel Budget pour le début des travaux.

Coup de pouce de la fondation Telecom

La Mauritius Telecom Foundation (MTF), qui tombe sous la responsabilité de Mauritius Telecom (organisme étatique dirigé par Sherry Singh, proche collaborateur de Pravind Jugnauth) vient souvent en aide aux organisations non-gouvernementales (ONG), qui elles-mêmes apportent leur soutien aux personnes les plus vulnérables. Toutefois, cette fondation serait beaucoup plus présente dans la circonscription no 8 ces derniers temps.

Pas plus tard que mardi, à La Laura-Malenga, il y a eu une distribution de couvertures (molletons), sponsorisée par la MTF. Cette fondation a aussi effectué une distribution de thermos à des habitants d’Upper Dagotière, il y a environ un mois. Tout cela en présence du Premier ministre. Sans oublier que la fondation est très active en ce qui concerne le parrainage des activités sportives. On se souvient aussi que Mauritius Telecom avait lancé une succursale à St-Pierre, en grande pompe, en juin 2016.

S’expliquant à ce sujet, la responsable de relations publiques et de communication de Mauritius Telecom affirme que la cérémonie de mardi à La Laura avait aussi bénéficié du patronage d’Airports of Mauritius. Et que la distribution de «mugs» isothermes à Upper Dagotière s’inscrivait dans le cadre d’une campagne de nettoyage organisée par une ONG. En rappelant que la MTF répond présente sur toute l’île, notamment à Goodlands, Rose-Hill ou Rivière-Noire, de même qu’à Rodrigues, avec une donation de Rs 3 millions à neuf ONG rodriguaises, en janvier.

Sangeet Fowdar contre le recrutement de mandants

Le député de la majorité, Sangeet Fowdar, membre du Muvman Liberater, n’est pas du tout d’accord avec cette façon de faire, au niveau de l’embauche. Selon lui, il y a un manque total de transparence dans ce genre de recrutement. Hier, il nous a rappelé qu’il a déjà interrogé l’ancien Premier ministre, sir Anerood Jugnauth (SAJ), sur des recrutements massifs dans deux circonscriptions. «Il y a un peu plus d’un an, beaucoup de personnes venant des circonscriptions 19 et 20 avaient été recrutées au niveau du Central Electricity Board, de la Central Water Authority et au ministère de la Santé. Cela m’a irrité. J’ai interrogé SAJ au Parlement là-dessus et il avait laissé entendre qu’il demanderait une enquête. Mais rien n’a été fait et j’apprends que cette pratique se poursuit encore. C’est une grande injustice envers les plus méritants. Je soulèverai de tels cas au Parlement une nouvelle fois.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires