Un Jordanien tué et un Israélien blessé à l'ambassade d'Israël à Amman

Avec le soutien de
Les tensions ont commencé après l'installation il y a une semaine par Israël de détecteurs de métaux aux entrées de l'esplanade des Mosquées, à la suite d'une attaque contre des policiers israéliens le 14 juillet.

Les tensions ont commencé après l'installation il y a une semaine par Israël de détecteurs de métaux aux entrées de l'esplanade des Mosquées, à la suite d'une attaque contre des policiers israéliens le 14 juillet.

Un Jordanien a été tué et un Israélien blessé lors d'un «incident» survenu dimanche à l'ambassade d'Israël à Amman, a indiqué à l'AFP une source des services de sécurité jordaniens.

«Un Jordanien a été tué et un Israélien grièvement blessé lors d'un incident à l'intérieur de l'ambassade» d'Israël, située dans le secteur de Rabieh, dans l'ouest d'Amman, a affirmé la source sous couvert de l'anonymat sans fournir plus de précisions.

Les forces de sécurité jordaniennes ont encerclé les lieux et se sont déployées dans les rues voisines, selon un correspondant de l'AFP.

Israël et la Jordanie sont liés par un traité de paix signé en 1994.

La mise en place par Israël de détecteurs de métaux aux entrées de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est occupée, gérée par la Jordanie, a engendré des violences meurtrières entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes et provoqué la colère au-delà des Territoires palestiniens.

Vendredi, plusieurs milliers de manifestants ont défilé à Amman et dans d'autres villes de Jordanie, à l'appel de la mouvance islamiste et de partis de gauche, pour protester contre ces nouvelles mesures.

«Nous irons à al-Aqsa en martyrs par millions», répétaient-ils entre autres, en référence à la mosquée s'élevant sur l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam.

Cinq Palestiniens ont été tués dans des affrontements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée, et trois Israéliens, assassinés vendredi à leur domicile dans une colonie israélienne de Cisjordanie.

Les tensions ont commencé après l'installation il y a une semaine par Israël de détecteurs de métaux aux entrées de l'esplanade des Mosquées, à la suite d'une attaque contre des policiers israéliens le 14 juillet.

Selon Israël, les armes qui ont servi à tuer deux policiers avaient été cachées sur l'esplanade.

Depuis l'installation des portiques de sécurité, les Palestiniens ont boycotté le site, priant en dehors, et les violences entre manifestants et forces israéliennes ont été quotidiennes.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires