Rezistans ek Alternativ réclame la révocation de Showkutally Soodhun

Avec le soutien de
Ashok Subron et les dirigeants de Rezistans ek Alternativ se sont exprimés sur les sujets d’actualité, le samedi 22 juillet.

Ashok Subron et les dirigeants de Rezistans ek Alternativ se sont exprimés sur les sujets d’actualité, le samedi 22 juillet.

«C’est inacceptable que Soodhun soit toujours vice-Premier ministre !» Ashok Subron, porte-parole de Rezistans ek Alternativ, s’est exprimé sur les dérapages verbaux de Showkutally Soodhun, tenus le mardi 18 juillet, à Flacq. Le mouvement politique avait sa rencontre hebdomadaire avec la presse, le samedi 22 juillet. «Soodhun a dépassé les limites. Il faut le révoquer.» Les dirigeants de Rezistans ek Alternativ se sont aussi prononcés sur les amendements apportés aux lois, sous le Finance Bill ; sur l’aquaculture et sur la grande mobilisation citoyenne contre l’accaparement des plages publiques, prévue pour le dimanche 23 juillet à Pomponette.

Ashok Subron dénonce ces propos, qu'il qualifie de «kominal» et qui auraient pu déclencher une haine raciale dans la société mauricienne. La déclaration du vice-Premier ministre (VPM) aurait beaucoup d'implications, selon le porte-parole de Rezistans ek Alternativ. «Cela peut inciter à la violence. C’est un acte délictueux. Cela sous-entend aussi que personne ne peut émettre des critiques à l’encontre de l’Arabie saoudite, qui est de surcroit une dictature monarchique !» Il avance aussi que la récente déclaration du VPM, qui tend à banaliser ses propos, est irresponsable.

Kugan Parapen a, lui, parlé sur les amendements apportés à plusieurs lois, sous le Finance Bill. Alors que Stephan Gua a tenu à exprimer la solidarité de Rezistans ek Alternativ envers les mouvements qui sont contre les projets d'aquaculture. Il a tenu à rappeler que le parti politique a été au côté des pécheurs de Bambous Virieux, pour dire non à la ferme marine de Mahébourg. Avant de terminer en donnant rendez-vous aux Mauriciens, le dimanche 23 juillet, avec les membres du collectif Aret Kokin Nu Laplaz, à Pomponette, pour une manifestation contre l’accaparement des plages. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires