[Vidéo] Xavier-Luc Duval: «Je ne vais pas accepter les excuses de Soodhun !»

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, était face à la presse le samedi 22 juillet, à Port-Louis.

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, était face à la presse le samedi 22 juillet, à Port-Louis.

Trois grands perdants dans l’affaire Soodhun. C’est ainsi que Xavier-Luc Duval, leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD), et aussi leader de l’opposition, résume la polémique qui n’a cessé de gagner en amplitude depuis la fameuse déclaration du vice-Premier ministre Showkutally Soodhun mardi 18 juillet, lors d’un rassemblement public à Flacq. «Le premier perdant c’est Showkutally Soodhun lui-même ; le deuxième, c’est le Premier ministre, Pravind Jugnauth et le troisième, c’est le commissaire de police, Mario Nobin.» Xavier-Luc Duval dit qu’il n’a aucune intention de passer l’éponge. «Soodhun inn dir mwa les sa zafer-la tonbé. Li finn rod eskiz li mais je ne vais pas accepter ses excuses. Il a troublé l’ordre public.»

Le leader des bleus ajoute que l’état de droit à Maurice a aussi pris un coup dans cette affaire. «Le discours de Soodhun est un fait extrêmement grave pour la paix dans le pays. Même la presse n’a pas osé publier ce discours dans son intégralité tellement c’est truffé de haine raciale…» Xavier-Luc Duval affirme que si c’était un simple citoyen qui avait tenu ces mêmes propos, il aurait déjà été arrêté par la police et traduit illico presto en justice.

Poursuivant, le leader de l’opposition martèle que Pravind Jugnauth est en train de démontrer qu’il est le Premier ministre le plus faible de notre histoire. «Li per Soodhun. Ce dernier aurait menacé de démissionner du gouvernement. Soodhun mérite la révocation immédiate»

Le leader des bleus a aussi abordé le sujet de l’organisation des courses hippiques à Maurice, en parlant du Mauritius Turf Club et de la Gambling Regulatory Authority (GRA). Xavier-Luc Duval trouve que la GRA ne fait pas le travail pour lequel elle est mandatée par la loi, disant que l’organisme est sous influence politique.

Il a conclu en brossant un tableau de la campagne des bleus à la circonscription no 18, avec la candidature de son poulain, Dhanesh Maraye, et du programme du PMSD pour la ville des fleurs.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires