[Vidéo] Soodhun: «Si mo bodyguard donn mwa so revolver, mo ti pou touye Xavier Duval dan Parleman»

Avec le soutien de
C’est lors d’une fonction à Flacq que Showkutally Soodhun a pris pour cible Xavier-Luc Duval.

C’est lors d’une fonction à Flacq que Showkutally Soodhun a pris pour cible Xavier-Luc Duval.

Showkutally Soodhun réalise-t-il la gravité de la phrase qu’il a prononcée à l’encontre de Xavier-Luc Duval ? «Si mo bodyguard donn mwa so revolver, mo ti pou touye Xavier Duval dan Parleman. Mo touye li. Apré samem ki apel djihad», avait déclaré le ministre des Terres et du logement lors d’une fonction à Flacq, mardi. Une vidéo de ladite déclaration fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Showkutally Soodhun a pris pour cible le leader de l’opposition suite à ses déclarations sur l’Arabie Saoudite à l’Assemblée nationale. Selon le ministre, le leader des bleus l’aurait grandement blessé lorsqu’il aurait dit que l’Arabie Saoudite était un pays «infecte».

«Si mo bodyguard donn mwa so révolver, mo ti pou touy Xavier Duval dan Parlman.» Une phrase qui résonne toujours. Reste que jusqu’à présent, aucune sanction n’a été prise contre Showkutally Soodhun suivant ses propos contre le leader de l’opposition. Le vice-Premier ministre a certes été entendu par la police le lundi 31 juillet. Le dossier sera envoyé au Directeur des poursuites publiques après enquête. Retour sur le fil des événements…

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x