Diane Lane, une actrice d’une étonnante simplicité

Avec le soutien de
Diane Lane nous confie que sa collègue actrice, Anne Hathaway, qui devrait bientôt arriver à Maurice, nourrit quelques appréhensions à entreprendre un aussi long déplacement.

Diane Lane nous confie que sa collègue actrice, Anne Hathaway, qui devrait bientôt arriver à Maurice, nourrit quelques appréhensions à entreprendre un aussi long déplacement.

Ravissante, on lui donnerait bien 20 ans de moins. Diane Lane, 52 ans, l’actrice principale du film Serenity, s’est livrée à nous en quelques mots et en toute simplicité. C’était le vendredi 7 juillet lors du cocktail de lancement du film organisé au Maradiva Resorts and Spa à l’initiative du directeur général, Sanjiv Ramdanee. 

«Je dois avoir une nature aventureuse», dit-elle en parlant de son long voyage pour arriver à Maurice. Diane Lane est cependant ravie de découvrir l’île pour la première fois. Son dernier long voyage datait des années 70, quand elle s’était rendue à Sydney. Diane Lane nous confie que sa collègue actrice, Anne Hathaway, qui devrait bientôt arriver à Maurice, nourrit quelques appréhensions à entreprendre un aussi long déplacement. L’escale par Dubaï rend toutefois le trajet moins épuisant d’après la belle américaine. 

Diane Lane se fend même de quelques mots en Français en répondant à nos questions. C’est une langue qu’elle connaît un peu car il ne faut pas oublier qu’elle a été pendant un temps mariée à l’acteur français Christophe Lambert. 

Relations USA-Maurice 

Cela ne faisait que trois jours qu’elle avait posé ses valises à Maurice. Pourtant, Diane Lane s’était déjà renseignée sur les relations entre les États-Unis et l’île Maurice. Découvrant que celles-ci ne datent pas d’hier. 

C’était Uma Thurman qui était pressentie pour jouer le rôle féminin ; le rôle principal masculin étant incarné par l’acteur Matthew McConaughey. Diane Lane a été approchée il y a environ un mois et a accepté de rejoindre le casting de Serenity. Du scénario du film, elle consent à dire qu’il s’agit d’une belle histoire avec «a lot of darkness in it but it is really about the light. It’s a drama but with a lot of hope and especially about connections that cannot be broken». 

C’est la première fois qu’elle travaille avec le réalisateur Steven Knight et elle a le sentiment, face au scénario, que «he was very sincere.» Elle s’est dit enthousiasmée de faire partie de ce projet et veut s’entretenir avec ce dernier pour savoir ce qui l’a motivé à écrire cette histoire. Elle conçoit son rôle d’actrice comme celui d’un grain de sable sur la plage, comme une couleur au sein d’une tapisserie, comme le témoin d’une époque et d’événements divers qui y ont lieu. 

Les producteurs privilégient généralement de jeunes divas. Passé la cinquantaine, les actrices ont du mal à décrocher de grands rôles dans l’industrie cinématographique. Or tel n’est pas son cas. Elle le met sur le compte de la chance et de la confiance qu’elle suscite. Et puis, dit-elle, c’est peut-être aussi une question de talent. De son côté, elle veut «deliver for people who put their trust in me. Et puis, c’est une différente énergie que l’on investit quand on est une actrice aguerrie que lorsqu’on est débutante». 

Non dénuée d’humour, elle avoue n’avoir jamais tourné dans une série télévisée. «I am a virgin in that area», affirme-t-elle en riant. Si elle devait se lancer, ce serait pour des séries courtes. «J’ai du mal à adhérer à un script pour lequel j’ignore si, dans trois ans, je me transformerai en serial killer ou en autre chose». 

Pas si aventureuse que cela alors ? «I am an oxymoron », lance-t-elle. Sur cette dernière phrase empreinte de mystère, Diane Lane est ensuite partie rejoindre la belle brésilienne Camila Alves. Cette dernière est l’épouse de l’acteur Matthew McConaughey. Ce jour là, le fils de Camila et Matthew, Levington fêtait l’anniversaire de ses neuf ans. 

Première production hollywoodienne à être entièrement réalisée à Maurice, le tournage officiel de Serenity a démarré lundi dernier. Malgré nos sollicitations, nous n’avons pas pu accéder au tournage, les premières scènes à être fixées sur pellicule étant des scènes d’amour.

Afrasia Bank décide de financer la totalité du financial bridge pour le film 

Alors qu’il était question que plusieurs institutions bancaires cotisent pour couvrir le Financial Bridge de 7 millions de dollars américains pour le tournage du film hollywoodien «Serenity», sous le «Film Rebate Scheme» du Board of Investment, l’Afrasia Bank a décidé, à la fin de la semaine dernière, de verser la totalité de cette somme à Identical Media Mauritius Ltd. C’est ce qu’elle a fait savoir à «l’express» par le biais d’un communiqué.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires