L'express leaks du dimanche 09 juillet au vendredi 14 juillet

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Au feu chez les pompiers

 Ils voient rouge. Trente minutes avant qu’ils ne terminent leur service, hier après-midi, des pompiers ont appris qu’ils devront se rendre au travail à 8 heures aujourd’hui. Ce, pour faire le «filing». Une démarche subite survenue, selon eux, à la suite de la séance parlementaire axée sur les mesures de sécurité des gratte-ciel. Ils sont en colère car non seulement ils ne bossent pas le week-end, mais il était aussi prévu qu’ils effectuent des heures supplémentaires aujourd’hui.

Coup de grâce ou coup de pub ?

 En début d’année, la presse annonçait l’inclusion de Kim Catlow, jeune femme de 32 ans, dans l’équipe de communication du Premier ministre. C’est Rudy Veeramundar qui avait fait part d’un poste vacant correspondant à son profil au PMO. «L’express» vient d’apprendre de sources autorisées que Kim Catlow a préféré laisser tomber l’emploi et repartir à cause de l’attention médiatique soutenue dont elle a fait l’objet. Or, la presse n’a pas eu l’occasion de mentionner son nom depuis qu’elle a officiellement rejoint le PMO en février.

La promotion de trop

 Le fils d’un ancien patron d’un département de la police fait des jaloux parmi la clique de petits copains du pouvoir. L’institution publique qui l’emploie vient de lui accorder une deuxième promotion, ramenant son salaire à presque un demi-million de roupies. Ce qui n’est pas au goût de ses «amis» qui mettent en avant le fait que celui-ci n’aurait pas été là sans son père qui est connu pour sa proximité avec le ministre mentor.

Pub à gogo

Leurs points communs : ils sont disponibles sur support digital uniquement, ne sont jamais dénigrants envers le gouvernement et, en retour, sont surtout bénéficiaires de la publicité de Mauritius Telecom. On parle là des «pure players» qui prolifèrent sur la Toile depuis l’accession du gouvernement Lepep au pouvoir. D’ailleurs, une question avait été posée par Rajesh Bhagwan au Premier ministre Pravind Jugnauth durant l’examen des dotations budgétaires pour connaître la liste des publications en ligne qui bénéficient de la pub de Mauritius Telecom. La réponse se fait toujours attendre.

Plus royaliste que le roi

 Une journaliste de la MBC, qui y compte moins de dix ans, tente par tous les moyens de bénéficier de certains avantages auxquels elle n’a pas droit. Incluant l’acquisition d’une voiture hors taxes à 100 %. Selon certains de ses collègues, la personne en question aurait affirmé qu’elle bénéficie du soutien du bureau du Premier ministre. Interrogé, un membre du conseil d’administration dit ne pas être au courant des demandes de cette journaliste. Mais qu’à la prochaine réunion, il compte soulever ce cas.

Chairman fantôme

 Nommé «Chairperson» de la Tourism Authority depuis le 19 mai, il semble jouer aux abonnés absents. Trop pris depuis plusieurs semaines alors qu’il avait promis une interview, tout porte à croire qu’il soit simplement fantomatique. D’autant que certains préposés de l’établissement ne savaient même pas qui était le nouveau président…

Mauve de peur

Si les troupes sont remontées à bloc pour cette élection partielle au n°18, l’appréhension, elle, persiste. Un membre de la direction du MMM avoue sa crainte d’essuyer une nouvelle défaite. «Ce ne sera pas facile de se retrouver à nouveau dans les rangs de l’opposition après les prochaines élections», laisse-t-il entendre.

Inquiétude à Port-Chambly

En l’espace de quelques semaines, deux vols audacieux ont récemment eu lieu à Port-Chambly, normalement un havre de paix. Les résidants se disent insatisfaits des mesures de sécurité mises en place, dont le dispositif inadéquat des caméras de surveillance et le nombre insuffisant de vigiles. Le syndic est montré du doigt par les victimes de vols.

En mode autruche

La Stock Exchange of Mauritius (SEM) se tient toujours loin des polémiques. Dans l’affaire New Mauritius Hotels, le communiqué émis par le régulateur n’a pas convaincu grand monde. L’absence de représentant de la SEM, assignée comme témoin dans le procès opposant Rogers et Kriti Taukoordass, a encore moins surpris.

Opération kung-fu

L’agresseur présumé et sa victime ont trouvé un terrain d’entente à la suite de la partie de kung-fu dans le parking du Mauritius Turf Club (MTC), jeudi après-midi. Après de longues heures de négociations, la «victime», propriétaire chez l’écurie Rousset, a décidé de ne pas poursuivre avec sa plainte, consignée à la police, jeudi après-midi. Mais l’entraîneur Vincent Allet, mis en cause dans cette affaire, devra attendre pour connaître la suite des événements au MTC où le «General Manager», Benoît Halbwachs, a été mis au parfum de l’opération kung-fu.

Confusion facile

Mais que c’est dur la vie d’un ministre ! En sus de faire de la politique, on attend aussi de lui qu’il puisse faire la différence entre changement climatique et climatisation. Mais alors là ! En disant que «pas uniquement Maurice mais le monde entier a un problème de climatisation», le ministre de la Pêche voulait simplement dire que le réchauffement climatique fait augmenter la température et cause donc des soucis de climatisation.

Planter ou se planter

 Parmi les projets massifs que l’on évoque à divers niveaux, celui de la rénovation et du «uplifting» des gares routières à Port-Louis. Celle de la gare Victoria aurait un cachet spécial en vertu d’une passerelle la reliant au Caudan où trôneraient aussi… des jardins suspendus. L’idée est belle et sans prétendre qu’ils seront les nouveaux jardins de Babylone, il est à espérer que l’on en prendra suffisamment soin pour qu’ils ne ressemblent pas, en quelques mois, à la partie centrale de l’autoroute. Car ce serait, alors, vraiment se… planter !

Emprunt de surliquidités

 Le National Property Fund annonce pour septembre le remboursement des plans Super Cash Back Gold et Bramer Asset Management restants en une seule tranche. Pour les plus gros montants, il y aura divers niveaux de réduction. Il n’y a pourtant aucune provision au Budget ni aucune estimation du montant à payer ! Des milieux avisés, on comprend que le montant à payer sera de… Rs 5,6 milliards et qu’il sera emprunté, avec la garantie du gouvernement et à bon compte, d’un consortium de banques souffrant de surliquidités.

Les carnets de Veeren

Peroomal Veeren n’a pas un, mais plusieurs carnets. Ceux-ci ont permis aux autorités de cerner le modus operandi du parrain. Dans ces «notebooks», d’une écriture soignée, il a tout consigné : de ses séances de prières aux repas qu’il consomme jusqu’aux contacts téléphoniques à sa vingtaine d’hommes de loi, ainsi que les instructions, transmises par codes, à ses hommes de terrain. Rien n’a été laissé au hasard.

Gulbul et sa «lakaz mama…»

L’enthousiasme de Raouf Gulbul de pouvoir s’épancher sur une radio libre en affirmant, en deux fois, qu’il est content d’être «dan lakaz mama» en étant sur cette radio en particulier a fait tiquer des membres de l’Independent Broadcasting Authority. Bien entendu, il n’y a pas eu de suite à cet aveu de complaisance révélé à une heure de grande écoute…

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires