Kavi Ramano: «Que le MSM-ML participe à la partielle»

Avec le soutien de
Kavi Ramano indique avoir eu une conversation avec Roshi Bhadain et il lui a conseillé de ne pas démissionner.

Kavi Ramano indique avoir eu une conversation avec Roshi Bhadain et il lui a conseillé de ne pas démissionner.

«En temps et lieu, nous prendrons position.» C’est ce qu’a déclaré Kavi Ramano, qui souhaite une opposition unie. Le député indépendant de Quatre-Bornes prenait la parole lors d’un comité régional à la municipalité de cette ville, lundi soir 10 juillet. «Il faut mettre l’orgueil de côté.» 

Kavi Ramano a ajouté qu’il n’est pas trop tard pour que l’opposition fasse une action commune pour l’élection partielle. Il souhaite que les partis du gouvernement, le Mouvement socialiste militant (MSM) et le Muvman Liberater (ML), participent à l’élection partielle dans la circonscription n°18. 

L’ancien membre du Mouvement militant mauricien affirme avoir eu une conversation avec Roshi Bhadain et il lui a conseillé de ne pas démissionner car le timing était mauvais. Mais ce dernier ne l’a pas écouté. Pour Kavi Ramano, la partielle à Belle-Rose–Quatre-Bornes est une occasion en or pour la population de Quatre-Bornes de se prononcer sur le gouvernement et de montrer à quel point ces habitants sont dégoûtés. Il est important que les candidats qui sont désignés viennent donner des détails sur les projets de société et leurs aspirations pour la ville des fleurs.

Publicité
Publicité

Roshi Bhadain a finalement mis sa menace à exécution ce vendredi 23 juin. Vers 18 h 30, la nouvelle de sa démission se répandait comme une traînée de poudre. Retour sur cette démission diversement commentée.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires