Election partielle au n°18: Kavi Ramano en faveur d’un candidat commun de l’opposition

Avec le soutien de
Kavi Ramano, député indépendant, a participé à la réunion d’un comité régional à la municipalité de Quatre-Bornes.

Kavi Ramano, député indépendant, a participé à la réunion d’un comité régional à la municipalité de Quatre-Bornes.

Il n’est pas trop tard pour une action commune de l’opposition, assure Kavi Ramano. «Je lance un appel à tous les partis de l’opposition pour présenter un candidat commun» en cas d’élection partielle au n°18, Belle-Rose-Quatre-Bornes, déclare le député de cette circonscription. Il participait ce lundi 10 juillet à la réunion d’un comité régional à la municipalité de la ville des fleurs.

«Nous ne sommes pas là pour dicter quelque parti. Nous ne sommes pas là pour faire le jeu du gouvernement, prévient Kavi Ramano. Nous souhaitons que les leaders écoutent ce souhait et regardent les enjeux politiques.»

«Je ne suis pas d’accord avec Roshi Bhadain»

Quid des partis au pouvoir, le Mouvement socialiste militant (MSM) et le Muvman liberater (ML) ? «Le MSM et le ML doivent participer à l’élection à Quatre-Bornes s’ils croient au processus démocratique. Dire gouvernman pa zwé sové», affirme le député indépendant.

Enchaînant avec la démission du député Roshi Bhadain au n°18, Kavi Ramano révèle qu’il a parlé avec lui. «Je lui ai dit que ce n’est pas le bon timing. Il m’a présenté ses raisons. Il dit qu’il retourne au MSM son ticket. Je respecte sa décision même si je ne suis pas d’accord avec lui.»

Rentabilité du Metro Express

Roshi Bhadain avait démissionné de Belle-Rose-Quatre-Bornes pour que la tenue de l’élection partielle qui s’ensuivrait tienne lieu de référendum sur la question du Metro Express. Kavi Ramano confie que pour sa part, il n’est pas contre le métro léger. Toutefois, il se pose des questions sur la rentabilité du projet. «S’il n’est pas rentable, que fera-t-on ? Le gouvernement doit venir prouver la rentabilité du Metro Express.»

Publicité
Publicité

Roshi Bhadain a finalement mis sa menace à exécution ce vendredi 23 juin. Vers 18 h 30, la nouvelle de sa démission se répandait comme une traînée de poudre. Retour sur cette démission diversement commentée.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires