Paul Bérenger: «Le Deputy Speaker doit avoir la décence de ‘step down’»

Avec le soutien de
Paul Bérenger a vertement critiqué le gouvernement lors de son point de presse, samedi 8 juillet.

Paul Bérenger a vertement critiqué le gouvernement lors de son point de presse, samedi 8 juillet.

«Nou gueté ziska komié tan Pravind Jugnauth pu soutir sa situation la.» Paul Bérenger n’a pas mâché ses mots et a été très critique envers le Premier ministre, le Deputy Speaker Sanjeev Teeluckdharry et l’avocat Raouf Gulbul. Le leader du MMM qui intervenait lors de sa conférence de presse hebdomadaire, à l’hôtel Hennessy Park, à Ebène a commenté divers dossiers, samedi 8 juillet. Parmi eux, la déposition de Sanjeev Teeluckdharry et les déclarations incriminantes à l’encontre de l’homme de loi Raouf Gulbul devant la commission d’enquête sur la drogue.

«Le dossier de la drogue a bouleversé le pays durant toute la semaine. Il y a une profonde indignation. Me Raouf Gulbul est toujours l’avocat de Pravind Jugnauth et est à la tête de la Gambling Regulatory Authority», a déclaré Paul Bérenger. Et d’ajouter que «le nombre de ‘unsollited visits’en prison effectuées par le Deputy Speaker est choquant. Li ena toupé dir ki komision danket ‘misleading’. Si li ena desans li bizin ‘step down’.»

Le Parlement a dégringolé

Autre sujet abordé lors de cette rencontre: les débats parlementaires. Paul Bérenger n’en démord pas. «La démocratie est très mal en point», affirme-t-il. «Les choses ont empiré et le Parlement a dégringolé. Deux personnes sont tenues pour responsables, le Premier ministre et la Speaker. Fason Pravind Jugnauth ti fer summing up lor déba budgéter enn lahont !», martèle le leader des Mauves.
 
Le dossier de la dette publique est également revenu sur le tapis ce samedi. L’ancien leader de l’opposition est d’avis que celle-ci «s’est gravement détériorée». «Le gouvernement avait dit qu’il amenderait la loi pour que la dette publique soit en dessous des 50 %. Une loi sous le régime de Navin Ramgoolam avait été votée en ce sens. Ena enn paké trik. Seki gouvernman pé fer li ‘unsustainable’

Le meurtre de l’Écossaise survenu à Albion dans la nuit de jeudi ne laisse pas insensible Paul Bérenger. Ce dernier se dit attristé par ce qui s’est passé et demande au gouvernement de prendre en considération l’image de Maurice. «Li pa étonan Foreign Office pu suiv sa de pré akoz ine déza ena zafer Michaela Harte osi», a fait ressortir le leader du MMM. Concernant le fils de la victime qui est âgé de 10 ans et qui souffre d’autisme, Paul Bérenger, dit souhaiter sa prise en charge. «Bizin donn li soin particulié é non pa met li dan enn kwin. Bondié koné ki soufrans li pé pasé

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires