#Poissongate: l’homme de main du PM transporte aussi des employés de la MDFP

Avec le soutien de
Les véhicules de KS Business sur le parking de la Mauritius Duty Free Paradise mardi 4 juillet.

Les véhicules de KS Business sur le parking de la Mauritius Duty Free Paradise mardi 4 juillet.

Bassoodeo Seetaram, «garde du corps privé» de Pravind Jugnauth, qui est quasiment sur toutes les photos du Premier ministre, confirme la révélation de l’émission Menteur Menteur. Sa compagnie, Tripod Fish, est bien le fournisseur exclusif de poissons des dix centres pénitentiaires de l’île qui rassemblent 2 300 prisonniers. C’est ce que le principal concerné (dit Basoo pour certains ou Vasu pour d’autres) confirme dans un communiqué envoyé à la Mauritius Broadcasting Corporation, dimanche.

Bassoodeo Seetaram a eu droit au «prestigieux» JT de la télévision nationale pour un communiqué qui a été diffusé dans son intégralité. Son argument principal : Tripod Fish fournit du poisson à plusieurs organismes étatiques depuis 2004 (à l’époque où Pravind Jugnauth était ministre des Finances).

Sans donner les détails de ces précédents contrats, Bassoodeo Seetaram confirme, par contre, qu’il a commencé à fournir la prison en janvier 2015, soit juste après la prise de pouvoir de l’alliance Lepep. Le contrat : 50 tonnes entre janvier et décembre 2015, soit environ une tonne par semaine. En vue de l’expiration du contrat vers la fin de 2015, un autre appel d’offres a été lancé et Tripod Fish a une nouvelle fois été choisie comme most responsive bidder par le Central Procurement Board, cette fois pour la livraison de 73 tonnes de poisson entre janvier 2016 et juin 2017.

Ces deux contrats ne sont pas les seuls qu’a obtenus Bassoodeo Seetaram. Ce dernier détient, comme dans Tripod Fish, 95 % des actions de KS Business. KS Business a obtenu durant ce présent mandat le contrat pour le transport des employés de la Mauritius Duty Free Paradise (MDFP).

Quand nous nous sommes intéressés à l’allocation de ce contrat, Rakesh Ragoobeer, Chief Executive Officer (CEO) de la MDFP a refusé de nous répondre. SMS, messages WhatsApp, appels téléphoniques, rien n’a abouti. 

Ce que l’on sait par contre, c’est qu’il y a bien eu un appel d’offres dont l’annonce avait été publiée dans l’express du 3 juin 2016. Comme pour les 123 tonnes de poisson pour les prisons, le garde du corps privé de Pravind Jugnauth aura donc été le most responsive bidder pour le transport des employés de la MDFP.

La MDFP recrute l’épouse de Bassoodeo Seetaram et licencie des anciens

La MDFP, durant ce présent mandat, a aussi recruté l’épouse de Bassoodeo Seetaram comme caissière lors d’un exercice de recrutement fait en 2016. Celle-ci travaillait avant cela pour une enseigne qui compte une vingtaine de supermarchés à travers l’île. Or, ce que beaucoup d’employés ne s’expliquent pas, c’est que peu après sa venue, une vingtaine d’employés embauchés en septembre 2013 ont été licenciés et que le groupe de 2016 n’a pas été du tout inquiété.

Le transport vers l’aéroport a toujours été une zone de turbulences 

Le transport pour les employés de l’aéroport (Airports of Mauritius Ltd, Airport Terminal Operations Ltd, MDFP, Air Mauritius) a toujours été un contrat très convoité. En 2003, quand Perle de La Savanne décroche le contrat pour les employés de la MDFP, l’Independent Commission against Corruption avait été sollicitée pour une enquête. La compagnie de transport était soupçonnée de sous-louer ce contrat. Il n’y a pas eu de suite. Durant le dernier mandat des travaillistes, la compagnie Frulait, dirigée par des proches de la Voice of Hindu, avait obtenu le contrat pour véhiculer les employés d’Airports of Mauritius Ltd, pour une somme d’environ Rs 600 000 par mois. Ce qui avait fait énormément de bruit, débouchant en 2015 sur un bras de fer entre Bissoon Mungroo, homme de confiance des dirigeants du Mouvement socialiste militant, et Frulait.

L’aéroport, refuge pour les businessmen proches du pouvoir? 

«Aucune loi n’empêche les enfants de politiciens de devenir entrepreneurs», avait déclaré Rakesh Ragoobeer dans le sillage du #biscuitgate, scandale qui avait fait énormément de bruit début 2017 avant de s’estomper au profit d’autres affaires qui ont éclaté depuis. Le CEO de la MDFP justifiait ainsi l’achat, pour la revente, des biscuits Esko mis en boîte par Sheila Hanoomanjee, la fille de la Speaker. Que les compagnies d’État présentes à l’aéroport fassent du business avec ceux qui sont proches du pouvoir n’est pas nouveau. Avant Sheila Hanoomanjee et Bassoodeo Seetaram, il y a eu Rakesh Gooljaury et Nandanee Soornack !

Publicité
Publicité

Bassoodeo Seetaram l’a lui-même confirmé : sa compagnie Tripod Fish est le fournisseur exclusif de poisson aux prisons. Il s’avère que l’homme de main du Premier ministre a aussi obtenu le contrat pour le transport des employés de la Mauritius Duty Free Paradise.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires