Jean-Pierre Sauzier sur les JIOI 2019: «Une tâche lourde mais exaltante»

Avec le soutien de
Jean-Pierre Sauzier serrant la main du ministre Stéphan Toussaint. Ils sont encadrés de quelques membres du COJI, à savoir Samoo Pillay, directeur des Sports par intérim, Sada Vuddamalay (commissaire des Jeux), Maubarakahmad Boodhun (PS du MJS) et Nasreen Nobeebux («Assistant Manager Financial Operations Officer» du MJS).

Jean-Pierre Sauzier serrant la main du ministre Stéphan Toussaint. Ils sont encadrés de quelques membres du COJI, à savoir Samoo Pillay, directeur des Sports par intérim, Sada Vuddamalay (commissaire des Jeux), Maubarakahmad Boodhun (PS du MJS) et Nasreen Nobeebux («Assistant Manager Financial Operations Officer» du MJS).

Officiellement en poste depuis samedi dernier, 1er juillet, le nouveau Chief Executive Officer (CEO) du Comité d’Organisation des Jeux des îles de l’océan Indien (COJI), Jean-Pierre Sauzier, a été présenté à la presse 48 heures après. Celui qui succède à Georges Chung a expliqué les raisons qui l’ont poussé à relever ce défi à deux ans de l’échéance.

Le nouveau patron du COJI a d’emblée lancé que c’était «un honneur» pour lui de prendre cette responsabilité. «C’est une tâche lourde mais en même temps exaltante», a soutenu ce chef d’entreprise âgé de 54 ans, marié et père de trois enfants.

C’est pour lui «une mission patriotique» et il vise à «unir et réunir le peuple mauricien autour des Jeux des îles de l’océan Indien» qui auront lieu en juillet 2019. Ce Curepipien qui a fréquenté le collège du Saint-Esprit avant d’entamer des études universitaires en Afrique du Sud se dit être un pur produit du secteur privé. «J’ai dirigé plusieurs grosses structures à l’instar de Phoenix Beverages après avoir été dans le textile. J’ai aussi dirigé pendant 11 ans IPBD – compagnie engagée dans la distribution de journaux et magazines étrangers à Maurice – avant de créer une startup, Super Screens, dont le groupe Gaz Carbonique est le principal actionnaire», détaille-t-il.

Le nouveau CEO du COJI expliquant les raisons l’ayant motivé à accepter cette responsabilité. Le ministre Toussaint et le PS Maubarakahmad Boodhun sont attentifs à ses propos.

«Raviver la flamme»

Mais le quinquagénaire est aussi et surtout un amoureux du sport. «J’ai beaucoup joué au football et au rugby mais l’athlétisme me tenait particulièrement à coeur. J’ai connu mes moments de gloire en devenant champion de Maurice du 110m haies et du 400m haies en 1983. Les obstacles je les connais donc bien mais j’accepte ce poste avec humilité.»

Jean-Pierre Sauzier a déjà eu une rencontre avec les membres des différents sous-comités du COJI. «Ces sous-comités ont poursuivi leur boulot avant que je ne sois nommé. Je suis entouré de gens compétents et qui possèdent de l’expérience ayant donné de leur temps pour organiser les JIOI dans le passé. J’aurais une mission de gestion, de vision et de mise en place pour faire avancer les dossiers. Nous rechercherons, évidemment, la contribution du secteur privé. Ces Jeux sont une occasion extraordinaire pour raviver la flamme chez les Mauriciens. Ils vont créer un élan patriotique très important», indique-t-il.

«Des jeux 5-étoiles»

Jean-Pierre Sauzier a aussi mentionné le fait qu’il a eu l’opportunité d’encourager les sélections mauriciennes lors des JIOI de 2011 aux Seychelles et qu’il y a vécu des moments très forts. «Ces moments-là ont renforcé mon sens d’appartenance. Il faut donner l’opportunité à la jeune génération de vivre de tels moments», déclare celui qui considère la presse comme un partenaire dans sa mission. Le CEO du COJI, qui sera rémunéré, «espère ne pas décevoir» ceux qui lui ont fait confiance.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Stéphan Toussaint, est confiant que Jean-Pierre Sauzier mènera à bien sa mission. «Jean-Pierre Sauzier a été un très grand sportif. C’est un patriote, un vrai Mauricien. J’ai senti cette flamme chez lui lors de nos discussions. Il veut apporter sa contribution pour faire de ces Jeux des Jeux 5-étoiles et permettre à nos sportifs de briller», a-t-il fait ressortir.

Désormais, il s’agira pour Jean-Pierre Sauzier et son équipe de se mettre au travail. Le temps presse…

Jean-Pierre Sauzier a créé la start-up Super Screens.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires