Le zona accentue le risque de crise cardiaque et d'AVC (étude)

Avec le soutien de
Les patients souffrant d'un zona peuvent courir un risque nettement plus élevé de faire une crise cardiaque ou un AVC, selon nouvelle recherche.

Les patients souffrant d'un zona peuvent courir un risque nettement plus élevé de faire une crise cardiaque ou un AVC, selon nouvelle recherche.

Les patients souffrant d'un zona peuvent courir un risque nettement plus élevé de faire une crise cardiaque ou un AVC, ont annoncé des chercheurs sud-coréens lundi.

Leurs travaux ont déterminé que les personnes ayant un zona avaient 41% de plus de risque de souffrir d'un problème cardiovasculaire, comparés à un échantillon de patients du même âge ne souffrant pas de cette maladie infectieuse douloureuse.

Le risque de faire une crise cardiaque bondit de 59% chez les patients atteints d'un zona, et de 35% concernant les AVC, selon cette étude publiée dans la revue américaine "Journal of the American College of Cardiology".

Résultant de la réactivation du virus de la varicelle, le zona est caractérisé par l'apparition de vésicules cutanées siégeant sur les terminaisons d'un nerf et peut provoquer des douleurs aiguës.

C'est au cours de la première année après l'infection que le risque cardiovasculaire est le plus élevé, selon les travaux des chercheurs sud-coréens, qui ont également déterminé que la probabilité de subir un AVC était plus élevée chez les patients de moins de 40 ans.

Ces scientifiques, qui ont suivi 519.880 personnes entre 2003 et 2013, reconnaissent n'être toutefois pas encore parvenus à expliquer le lien entre le zona et le risque accru de troubles cardiovasculaires.

«Bien que ces découvertes nécessitent désormais de mener des recherches plus poussées sur le mécanisme voulant que les patients souffrant de zona courent un risque plus élevé de crise cardiaque et d'AVC, il est important que les médecins traitant ces patients les informent déjà de ce risque accru», écrit Sung-Han Kim, du département des maladies infectieuses du Asan Medical Center à Séoul et principal auteur de ces travaux.

Il existe un vaccin contre le zona. Près d'un Américain sur trois souffre de cette maladie au cours de sa vie, selon les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires