L'express leaks du dimanche 25 juin au vendredi 30 juin

Avec le soutien de

Des bruits de couloirs, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ce que les autres vous cachent.

Mauvais avocat ?

Le représentant des avocats au Bar Council s’est attiré les foudres de ses confrères pour une interview de presse. Ceux-ci pensent que, non seulement il ne ferait rien pour leur cause, mais aussi qu’il se permettrait de les critiquer alors qu’il a été élu par leurs votes...

Les dossiers de Paul

Le leader du MMM serait à la recherche de deux dossiers spécifiques parmi les nombreux dossiers qu’il conserve jalousement chez lui, à River-Walk. Le premier c’est un dossier que lui et certains au MMM avaient monté sur Raouf Gulbul (ce qui devait invalider son projet d’adhésion au parti). Et le second entourant la date exacte (en septembre 1969) de la création du MMM.

Conseiller ambitieux

La prétention de ce conseiller d’un ministre à Port-Louis fait jaser. Des banderoles pour souhaiter une joyeuse Eid aux habitants de la capitale portaient non seulement le nom du ministre mais aussi celui de son conseiller. Pourtant, il y est inconnu. Ce qui fait dire à certains qu’il convoite un ticket dans la circonscription.

Attrape-touristes

Alors que des écologistes montent au créneau en ce moment pour contester les projets de ferme aquacole, un opérateur touristique voit dans les requins un bon moyen pour se faire de l’argent. En effet, des témoins expliquent que cette compagnie du Nord balancerait des morceaux de bonite dans l’eau pour attirer les petits requins près des récifs. Au grand bonheur des touristes qui paient cher pour admirer ces squales.

Récompense non méritée

Comment se fait-il que ces deux étudiantes d’un établissement d’enseignement supérieur aient pu décrocher une bourse alors qu’elles ont mal travaillé ? C’est ce que se demandent plusieurs parents depuis que ces deux filles ont quitté le pays. Le manque de transparence pour l’octroi de ces bourses est décrié.

Grossir les rangs

Des sources aux Casernes centrales confient qu’environ 200 policiers auraient été déployés jeudi pour la marche contre la drogue à Saint- Pierre. Était-ce une mesure de sécurité ? Non, à en croire le nombre de membres de la VIPSU qui étaient là-bas dans ce but. Les 200 policiers supplémentaires auraient été, eux, postés là pour grossir les rangs lors de cette marche.

Le retour du mythomane

Comment se faire remarquer quand personne ne porte attention à soi ? Cet ambitieux jeune homme, récemment renvoyé d’une banque pour avoir menti sur ses qualifications, a encore frappé. À travers un «post» sur Facebook, il a remercié les membres de la presse de spéculer sur sa candidature à la prochaine élection partielle du n°18. Sauf que personne n’a jamais songé à lui, le considérant plutôt comme un mythomane.

Dommages collatéraux

Les récentes convocations d’avocats de la commission d’enquête sur la drogue provoquent un séisme au sein du judiciaire que certains tentent de couver. Une personnalité haut placée du milieu a été aperçue sortant en larmes du bureau du chef juge durant la semaine. Les témoins de la scène spéculent que l’affaire risque d’exploser, même si le linge sale se lave en famille d’habitude au sein du judiciaire.

Nouvelle direction nouveaux maux

Le personnel de cet établissement hospitalier avait été ravi de l’arrivée de la nouvelle direction. Mais, depuis quelque temps, c’est un ras-le-bol général. Plusieurs plaintes ont été déposées, notamment contre la mauvaise qualité de la nourriture. Ce qui ne fait rien pour améliorer l’humeur des employés. Certains médecins se sont consultés afin de trouver une solution avant d’en parler à la direction.

Marianne Monty soulagée

Une internaute avec le même patronyme que la PPS Marie Claire Monty peut se réjouir. L’enquête préliminaire contre Marianne Monty a été «set aside» par l’ICAC. La raison : il n’y a pas assez de preuves pouvant l’incriminer pour promesse d’emploi contre Rs 50 000. La politicienne avait, quant à elle, dit que son compte Facebook avait été piraté.

Actionnaires en attente

Après que la compagnie a annoncé des profits record en mai, les actionnaires de Mauritius Telecom s’attendent eux aussi à des dividendes record. Sauf qu’ils n’en ont pas encore vu la couleur. MT a réalisé des profits nets de Rs 1,19 milliard. Selon le rapport annuel de l’opérateur de téléphonie, aucun dividende n’a été déclaré en décembre. De ce fait, les actionnaires ne vont pas recevoir d’argent comme en 2015.

Tapis rouge sur tapis vert

Plusieurs habitants d’une localité de Port-Louis ont exprimé leur étonnement à la suite d’un événement officiel dans la région il y a deux semaines. Pour cause, les organisateurs avaient mis le tapis rouge jusque sur la belle pelouse du centre où se tenait la cérémonie pour que le ministre Showkutally Soodhun puisse mettre en terre un seul petit plant.

Retour de veste

Ces élus des collectivités locales de la circonscription n°14 ont-ils changé d’opinion après leur élection ? C’est ce que se demandent plusieurs membres du collectif Say No To Petroleum Hub. Ce, après que le conseil de district leur a refusé le droit de se rassembler au pied du phare d’Albion pour protester contre la création du «petroleum hub». Pourtant, certains élus avaient bien fait comprendre qu’ils sont contre ce projet.

L’exhibit du parlement

Le salon du Parlement a un tout nouveau look avec de nouveaux canapés roses. Toutefois, ce qui change encore plus, c’est le canapé sur lequel est désormais écrit «exhibit». Celui-ci, nous dit-on, est devenu trop vieux et trop fragile pour qu’on puisse s’asseoir dessus.

Sans chairman depuis deux ans

Pourquoi aucun «Chairman» n’a été nommé à Mauritius Telecom depuis le départ d’Asraf Dullul ? Le secrétaire au Cabinet, Nayen Koomar Ballah, assure l’intérim à ce poste. Il représente le bureau du Premier ministre au sein de ce conseil d’administration. Il a été nommé membre du board le 1er novembre 2016. Il remplace Sattyaved Seebaluck, parti à la retraite. Il n’y a aucune intention de nommer un Chairman car le «Chief Executive Officer» est apprécié pour son management de la compagnie.

Un agent politique voyeur giflé

L’incident s’est passé dans une maison en construction. Celle-ci avait été détruite dans un incendie et le bénéficiaire a eu l’aide de la National Empowerment Foundation (NEF) pour la reconstruire. Mais n’ayant pas trop apprécié que l’officier de la NEF en visite sur le site se rince l’oeil avec sa femme qui se trouvait en tenue légère dans une autre pièce, le bénéficiaire a giflé l’officier, également agent notoire d’un parti politique.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires