Nouveaux maires: leurs priorités

Avec le soutien de

Les nouveaux maires et leurs adjoints ont été élus le mardi 27 juin et le mercredi 28 juin 2017.

Après Port-Louis le mardi 27, les quatre autres villes ont élu leurs maires et adjoints au maire le mercredi 28 juin. Alors que a continuité est de mise dans l’ensemble, avec un petit couac néanmoins pour le gouvernement MSM-ML à Curepipe, avec l’élection d’un adjoint au maire du PMSD, les nouveaux venus parlent de nouvelles priorités. Voici leurs réactions.

Curepipe 

L’adjoint au maire Dany Chellen et le maire
Hans Marguerite.

«Je suis surpris de cette victoire parce que personne ne la prévoyait. La méritocratie a primé car nous étions en minorité. Mes autres amis conseillers ont estimé que je suis capable de prendre ces responsabilités. De plus, nous avons été élus ensemble et nous étions des amis. Même après la cassure, nous sommes restés soudés», a déclaré Dany Chellen. C’est à douze votes contre six pour Tourawtee Gohkool, conseillère du Mouvement socialiste militant, que Bruno Dany Chellen, candidat bleu, a été élu adjoint au maire de Curepipe le mercredi 28 juin. Une victoire inattendue pour le parti bleu.

Il ajoute que «nous avons gardé cet esprit d’équipe et collaboré pour le développement de la ville». Avant de préciser qu’il espère que le nouveau maire de la ville lumière, Hans Marguerite, aura des oreilles attentives à ses doléances. Sa priorité : rénover l’hôtel de ville et poursuivre les projets existants, ceux que ses collègues et la mairesse sortante ont déjà commencés.

Vacoas-Phoenix 

L’adjoint au maire Ajay Nunkoo et le maire
Farhad Dowlut.

«Mes priorités sont l’asphaltage des routes, l’aménagement de drains et l’installation de lampadaires», a déclaré Farhad Dowlut, le nouveau maire de Vacoas-Phoenix.  «Nous allons construire des terrains de football synthétiques à travers la ville. Des jardins d’enfants seront aussi aménagés. Tout cela se fera avec la collaboration des conseillers et des habitants.» Par ailleurs, le développement principal de la ville sera la piscine, qu’il supervisera personnellement. Celle-ci sera opérationnelle d’ici 2018, a-t-il ajouté. Son adjoint est Ajay Nunkoo. Celui-ci ainsi que le maire sont tous deux issus du MSM. L’objectif sera de moderniser les services de voirie pour une gestion plus efficace des déchets. Il prévoit également une campagne de nettoyage de grande ampleur. La National Development Unit sera le partenaire privilégié de la mairie, a-t-il précisé. Quant à son adjoint, il songe à moderniser les infrastructures sportives.

 «Nous faisons beaucoup de travail en ce qui concerne le système de drain. Il y a beaucoup de projets qui vont venir. Nous travaillons ensemble et nous allons faire en sorte que les habitants de Vacoas-Phoenix aient un bon service.»

Quatre-Bornes 

L’adjointe au maire Pamela Ayacanou et la maire Soolekah Jepaul Raddhoa.

«Cela fait chaud au coeur d’être élue à l’unanimité et c’est encourageant», affirme Sookekah Jepaul Radhooa, la nouvelle mairesse de Quatre-Bornes. «C’est dommage que le PMSD ait quitté l’alliance. Mais nous avons déjà travaillé ensemble et nous allons continuer à le faire». Elle est la seule femme élue maire pour les deux ans à venir. Soolekah Jepaul Raddhoa, issue du MSM et veuve du surintendant de police Prem Raddhoa, souhaite assurer la continuité des projets du maire sortant, Atmaram Sonoo. Sa priorité : plus de proximité avec les citadins. Dans son viseur: la seconde phase de la foire de Quatre-Bornes, l’arrivée du Metro Express ou encore les programmes déjà en cours.

Quant à Pamela Ayacanou, elle conserve le siège d’adjointe au maire. Élue en janvier après la révocation d’Arline Koenig, la représentante du ML sera l’autre femme à la tête de Quatre-Bornes. «Nous allons continuer à être une mairie de proximité pour résoudre les problèmes des citoyens.»

Beau-Bassin–Rose-Hill 

L’adjointe au maire Elvanee Anamalay et le maire
Ken Fong.

J’accueille cela avec humilité et j’ai le sentiment du travail bien fait», lance le maire. «Nous allons continuer à viser l’excellence pour que le bateau arrive à bon port », confie Ken Fong, réélu comme maire à Beau-Bassin-Rose-Hill, sous la bannière du Mouvement Liberater (ML). Son adjoint est Elvanee Anamalay, du MSM.

Le maire a affirmé que «la ville avait plus de 10 à 15 ans de retard au niveau du social et des infrastructures. Par exemple, le Plaza est resté fermé pendant plus de dix ans pour X raison. Je ne suis pas là pour critiquer les équipes précédentes. Mais il a fallu seulement 18 mois à mon équipe pour rénover le Plaza.» Quant à Elvanee Anamalay, 30 ans, elle veut « assurer la continuité des travaux déjà lancés».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires