[Audio] Rs 220 M retrouvées chez Ramgoolam: le DPP confirme qu’il y aura un «main case»

Avec le soutien de
Nouvelle comparution en cour de Curepipe pour l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, mercredi 28 juin.

Nouvelle comparution en cour de Curepipe pour l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, mercredi 28 juin.

«There is an unconditional delay between the lodging of the provisional charge and today.» C’est ce qu’a fait valoir Me Gavin Glover, Senior Counsel, en cour de Curepipe, ce mercredi 28 juin. Le représentant de Navin Ramgoolam, aux côtés de Mes Shaukat Oozeer, Hisham Oozeer et sir Hamid Moollan, Queen’s Counsel, qui n’était cependant pas présent en cour, ont objecté à la demande de Me Denis Mootoo du Bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) concernant un délai supplémentaire de trois mois. Toute cette affaire porte sur les Rs 220 millions retrouvées dans des coffres-forts chez l’ancien Premier ministre.

En cour aujourd’hui, le DPP devait faire connaître sa décision par rapport à l’enquête. C’est alors que son représentant a demandé un délai de trois mois, arguant que «la poursuite attend toujours une réponse quant à sa demande d’assistance légale mutuelle avec plusieurs pays». La magistrate Meenakshi Bhogun, a cependant rejeté cette demande affirmant que cette  affaire traîne trop. «It’s been a while. The last time I gave you a delay of four months. What have you been doing? The provisional charge has been lodged since February 2015», a-t-elle fait ressortir. 

Face à cette situation, le bureau du DPP a cependant confirmé son intention de venir de l’avant avec un procès principal (main case) d’ici trois mois. Mais la défense réclame pour sa part que la charge de blanchiment d’argent qui pèse sur l’ancien Premier ministre soit rayée. Justement en raison du temps pris pour porter une charge formelle contre Navin Ramgoolam. Les débats sur cette motion sont prévus le mercredi 19 juillet

Publicité
Publicité

Depuis vendredi 6 février, Maurice est sous le choc : l’ancien PM, Navin Ramgoolam est sous le coup d’une arrestation. Il passera même quelques heures dans le centre de détention de Moka avant d’être traduit devant la Bail and Remand Court. Le week-end aura été infernal pour lui, entre perquisitions et des va-et-vient aux Casernes. Voici les faits saillants de cette affaire inédite à Maurice.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires