Reform Party: six mois d’existence et déjà des départs

Avec le soutien de
(De g. à dr.) Fabiani Balisson, Akilesh Deerpalsingh, Roshi Bhadain, Faadeel Ramjanally et Benito Elisa.

(De g. à dr.) Fabiani Balisson, Akilesh Deerpalsingh, Roshi Bhadain, Faadeel Ramjanally et Benito Elisa.

Six mois jour pour jour aujourd’hui depuis le lancement du Reform Party de Roshi Bhadain. Hormis les 48 680 likes sur Facebook, l’on relève également des départs du parti Lion. Cela avant même l’élection partielle au n° 18, Belle-Rose – Quatre-Bornes.

La dernière en date est celle de Sebastien Staub. Au lendemain de la démission de son leader comme député, cet ex-membre du Reform Party a annoncé sur sa page Facebook qu’il «ne fera plus de politique active à Maurice pour des raisons personnelles». Poursuivant qu’à ce point de sa vie, il n’a «du temps, de l’argent et de l’énergie que pour me concentrer sur ma petite famille et la survie de mon business».

Par ailleurs, les autres désistements ne sont pas des moindres. Des trois plus proches conseillers de Roshi Bhadain au temps où ce dernier était ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance, deux ont déjà quitté le navire jaune. Après Benito Elisa, qui a démissionné du Reform Party en mai, Faadeel Ramjanally a aussi pris ses distances du parti. Les deux évoquent des raisons professionnelles. Faadeel Ramjanally, ancien président de la National Insurance Company est aujourd’hui en poste au sein d’une institution internationale. De source sûre, l’express a appris qu’il voyage souvent de par sa nouvelle profession et n’a donc pas de temps à consacrer au parti de Roshi Bhadain.

Pour rappel, Benito Elisa, qui a également siégé sur le conseil d’administration de la State Insurance Company of Mauritius Ltd avant la démission de l’ex-ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance du gouvernement, a, dans une précédente déclaration à l’express, fait valoir qu’il a décidé de ne plus se consacrer à la politique. Il a décidé de «poursuivre sa carrière professionnelle en raison de ses responsabilités familiales». Dans la foulée, l’express devait aussi apprendre qu’il a repris ses activités sociales dans son club.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires