Les élections partielles relancent des carrières et déroutent des partis

Avec le soutien de

Roshi Bhadain a fait part de son intention de démissionner de l’Assemblée nationale. S’il passe à l’acte, une élection partielle aura lieu dans la circonscription Belle-Rose–Quatre-Bornes dans les délais prévus par la loi. Ce sera, alors, le neuvième scrutin entre les élections générales depuis le rétablissement des élections partielles, en 1982, par le gouvernement Mouvement militant mauricien–Parti socialiste mauricien (MMM-PSM). Car, le gouvernement Parti travailliste–Parti mauricien social-démocrate (PTr-PMSD) des années 70 avait renvoyé les élections générales et aboli les partielles. 

Les élections partielles ont influencé le cours des événements politiques. Elles ont aussi décidé du destin d’une personnalité politique. Des gouvernements battus à des partielles se sont acheminés vers leur déroute, à l’image du gouvernement MSM RMM en 1995. Xavier-Luc Duval et Pravind Jugnauth ont pu relancer leur carrière politique à la faveur d’une partielle. Ci-dessous un rappel des informations relatives aux élections partielles organisées depuis 1970.

Publicité
Publicité

Roshi Bhadain a finalement mis sa menace à exécution ce vendredi 23 juin. Vers 18 h 30, la nouvelle de sa démission se répandait comme une traînée de poudre. Retour sur cette démission diversement commentée.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires