Saisie de Rs 18,9 m d’héroïne: le policier Basana-Reddi incrimine le patron de Gloria Fast Food

Avec le soutien de
Après son arrestation hier, le patron de Gloria Fast Food, Shahebzada Azaree, a passé la nuit en cellule au centre de détention de Vacoas.

Après son arrestation hier, le patron de Gloria Fast Food, Shahebzada Azaree, a passé la nuit en cellule au centre de détention de Vacoas.

C’est lui qui a donné des instructions pour récupérer la drogue dans les toilettes de l’aéroport de Plaisance, dans la soirée du dimanche 11 juin. Du moins, c’est ce qu’allègue le constable Moonsamy Govindasamy Basana-Reddi, 40 ans, du Passport & Immigration Office (PIO), qui avait pris possession de cette cargaison. L’héroïne saisie ce jour-là est d’une valeur marchande de Rs 18,9 millions. Celui montré du doigt par le policier est en fait le patron de Gloria Fast Food, Shahebzada Azaree, dit Dade, âgé de 44 ans.

Tôt hier matin, une opération policière a été montée à morcellement Raffray, Le Hochet, Terre-Rouge, où Shahebzada Azaree a été appréhendé à son domicile. L’opération s’est déroulée peu avant 9 heures. Avec une équipe de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), dirigée par l’inspecteur Hoosra , débarquant à Terre-Rouge.

Shahebzada Azaree est arrêté et embarqué pour le quartier général de l’ADSU, aux Casernes centrales. Il y restera jusqu’en fin d’après-midi où il a été par la suite  confronté au constable Basana-Reddi. Ce dernier l’a identifié comme étant celui à qui la drogue était destinée.

Le patron de Gloria Fast Food devra ainsi faire face à une accusation provisoire  d'avoir donné des instructions dans le but de récupérer de la drogue. Il sera traduit devant le tribunal de Port-Louis, ce matin.

Cette saisie d’héroïne remonte au 11 juin, après l’atterrissage du vol MK 289 en provenance d’Antananarivo, Madagascar. Les autorités policières avaient à l’œil les mouvements d’un passager malgache et d’un policier affecté au comptoir d’arrivée de l’immigration.

Le passager a été vu entrant dans les toilettes situées en face du comptoir de l’immigration avec un sac à main.Un peu plus tard, c’était au tour du policier Basana-Reddi de s’y rendre.

Et durant la journée de lundi 12 juin, deux sachets en plastique contenant de l’héroïne ont été récupérés dans un entrepôt du PIO. Le constable Basana-Reddi a alors été arrêté. Le passager malgache, qui n’a pas encore quitté le pays, est, lui, toujours recherché par l’ADSU.

Une opération de controlled delivery avait été mise en place dans la région de Plaine-Magnien. Un motocycliste qui était venu prendre livraison de la drogue a toutefois réussi à s’enfuir. Et, selon certaines sources dans le milieu des enquêteurs, Shahebzada Azaree rôdait également dans la région ce jour-là.

L’exercice de confrontation entre le patron de Gloria Fast Food et le policier Basana-Reddi s’était déroulé en présence de leurs hommes de loi respectifs, Mes Sailesh Seebaruth et Rouben Mooroongapillay. Shahebzada Azaree a été conduit au centre de détention de Vacoas. Toutefois, ne se sentant pas bien, il a été transporté à l’hôpital Dr A.G. Heetoo pour des soins. Il a ensuite été placé en détention. Pour des raisons de sécurité, depuis hier, le constable Basana-Reddi est, lui, détenu dans une cellule au quartier général de l’ADSU. Ce, suivant une requête de Me Mooroongapillay. Ce dernier a aussi demandé que les proches de ce policier bénéficient d’une protection policière. Jusqu’à hier, avant l’exercice de confrontation, le policier Basana-Reddi était au centre de détention de Moka.

Ce n’est pas la seule affaire dans laquelle Shahebzada Azaree est inquiété. Il avait été convoqué par l’Independent Commission against Corruption, le mercredi 19 avril, après l’arrestation de Navind Kistnah. Et il avait été inculpé de blanchiment d’argent en avril. Navind Kistnah avait été écroué après la saisie d’héroïne d’une valeur de plus de Rs 2 milliards. Et l’ICAC s’est intéressée au patron de Gloria Fast Food du fait qu’ils se fréquentaient dans le milieu hippique. Les explications du comptable de Shahebzada Azaree n’avaient pas convaincu les enquêteurs quant aux sources de richesse de cet homme d’affaires. Shahebzada Azaree avait été présenté devant le tribunal de PortLouis, le vendredi 21 avril. Il avait alors été libéré après avoir fourni une caution de Rs 50 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 500 000.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires