Partielle au no 18: le MSM en désaccord

Avec le soutien de
La décision d'aligner un candidat à la partielle du no 18 est attendu lors du bureau politique, samedi 24 juin.

La décision d'aligner un candidat à la partielle du no 18 est attendu lors du bureau politique, samedi 24 juin.

Les membres du Mouvement socialiste militant (MSM) peinent à accorder leurs violons. Cela, concernant l’éventuelle partielle au no 18 à la suite de l’annonce de la démission de Roshi Bhadain. Il nous revient qu’une partie seulement serait pour la participation de l’alliance gouvernementale à cette élection.

Le ministre des Collectivités locales Mahen Jhugroo indique que si le leader du Reform Party démissionne vendredi, le parti en discutera probablement lors du politburo (BP), samedi. Tous ceux présents pourront faire entendre leur voix avant que le leader du MSM ne tranche la question.

Mahen Jhugroo souligne qu’il ne pense pas que le gouvernement devrait s’intéresser à une partielle. «Je parle en mon nom personnel. Je sais que le MSM n’a pas encore pris de décision car il attend celle du leader du Reform Party. Mais je ne suis pas pour sa participation à cette partielle. Nous avons une majorité confortable au Parlement. C’est n’est plus notre siège qui est en jeu après la démission de Bhadain du MSM», fait-il comprendre.

Un autre parlementaire du MSM, qui garde l’anonymat, affirme que son parti devrait aligner un candidat dans l’éventualité d’une élection. «Nous avons toutes nos chances pour remporter cette partielle. D’autant plus qu’à ce stade, l’opposition est toujours divisée sur la question.» D’ajouter qu’il attend le prochain BP pour en parler aux dirigeants.

Par ailleurs, Koomaren Chetty, candidat battu du MSM aux dernières élections générales, dit être en attente. «J’attends le prochain BP pour connaître la décision du parti.» Sera-t-il un candidat indépendant ou d’un autre parti ? À cette question, il déclare : «Roshi Badhain n’a pas encore démissionné, comment voulez-vous que je vous réponde ?»

En tout cas, si le MSM aligne Shyam Khemloliva, actuellement ambassadeur de Maurice à Moscou, comme candidat, la partielle sera assez intéressante. La raison étant que ce dernier était le Campaign Manager de Roshi Bhadain lors des dernières élections générales.

Publicité
Publicité

Roshi Bhadain a finalement mis sa menace à exécution ce vendredi 23 juin. Vers 18 h 30, la nouvelle de sa démission se répandait comme une traînée de poudre. Retour sur cette démission diversement commentée.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires