Bodha : «Le métro coûtera environ Rs 17,7 milliards»

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) Le métro passera dans toutes les principales villes et les autobus transporteront les passagers jusqu’aux terminaux dans les différentes stations.

(Photo d’illustration) Le métro passera dans toutes les principales villes et les autobus transporteront les passagers jusqu’aux terminaux dans les différentes stations.

Le projet Metro Express devrait coûter dans les Rs 17,7 milliards. C’est ce qu’a déclaré au Parlement, ce lundi 19 juin, le ministre des Infrastructures publiques et du transport intérieur, Nando Bodha, lors des débats budgétaires. Où il n’était pas le seul à intervenir.

La Singapore Cooperation Enterprise est en train d’étudier les offres des deux soumissionnaires : Larsen & Toubro et Afcons. Elle soumettra son rapport au gouvernement dans trois semaines par rapport au coût exact du projet, a-t-il dit. 

Le ministre a profité de l’occasion pour clarifier certaines informations qui circulent à propos de ce projet. En ce qui concerne le tracé de 13 km dont fait mention le Budget, il s’agit là d’une option pour le tracé Port-Louis-Rose-Hill. Lorsqu’on parle de 30 km, le tracé entre Port-Louis et Curepipe devrait inclure également Réduit et Ebène. 

Nando Bodha a souligné que le corridor Curepipe-Port-Louis est en fait la colonne vertébrale d’un vaste projet Metro Express qui couvrira plus tard les quatre coins de l’île. Ainsi on devrait s’attendre à ce qu’il y ait à l’avenir un mode de transport alternatif qui couvrira le trajet Mahébourg-Grand-Baie.

Le métro passera dans toutes les principales villes et les autobus transporteront les passagers jusqu’aux terminaux dans les différentes stations. Un consortium comprenant six firmes locales se montre intéressé à développer la gare Victoria à hauteur de Rs 1,5 milliard. Le projet sera examiné par le Conseil des ministres très prochainement. 

C’est pourquoi, dit le ministre, les travailleurs de l’industrie du transport ne perdront pas leurs emplois. Mais le Bus Lane n’est pas viable car beaucoup de gens n’accepteront pas de laisser leur voiture chez eux pour prendre l'autobus. 

Un important plan dé décongestion routière à Quatre-Bornes sera mis en place, en prélude à l’entrée en opération du métro. Nando Bodha a parlé ainsi d’une route reliant Terre-Rouge Verdun à Sodnac. Le Metro Express prendra 20 minutes pour rallier Quatre-Bornes à Port-Louis. Il a rappelé que l’alliance Lepep s’était exprimée contre le métro-léger en raison de son coût estimé à Rs 24,5 milliards, qui aurait été financé par des emprunts. Le gouvernement actuel a révisé à la baisse le coût du projet.

En ce qui concerne l’aide financière du gouvernement indien à Maurice, Nando Bodha la justifie par les relations de sang et de diplomatie qui existent entre les deux pays. «L’Inde s’est toujours mis debout comme un grand frère aux côtés de Maurice que ce soit sur le plan diplomatique ou financier.»

Shakeel Mohamed : «Rien réalisé à mi-mandat»

Le débuté travailliste Shakeel Mohamed a déclaré que le gouvernement n’a rien réalisé jusqu’ici comme projet à mi-mandat. «Si j’étais au gouvernement j’aurai eu honte de moi.» A chaque fois que l’opposition critique le gouvernement, le ministre de l’Environnement, Etienne Sinatambou, se transforme en «pompier de service» pour réfuter l’opposition à travers une conférence de presse. 

Maya Hanoomanjee est intervenue pour demander au député de retirer ce mot. Ce dernier a obtempéré. Shakeel Mohamed a aussi déclaré que ce Budget n’a pas l’adhésion populaire. Il se dit insatisfait de la capacité du gouvernement à créer de l’emploi. Il a cité un article paru dans l’express du lundi 19 juin 2017, à propos des derniers chiffres du chômage. «Il est écœurant de constater que c’est à Port-Louis qu’on dénombre le plus grand nombre de demandeurs d’emploi.»

Etienne Sinatambou : «Demi-vérité de l’opposition»

Le ministre de l’Environnement, Etienne Sinatambou, a déclaré que les parlementaires de l’opposition se livrent à un exercice de demi-vérité. Ils viennent au Parlement avec des discours truffés des mensonges pour tenter de saper le moral de la population. Il a justifié la décision du gouvernement pour mettre de l’ordre dans l’affaire BAI. Valeur du jour, Rs 17 milliards ne peuvent être retracées.

Aadil Ameer Meah : «Bêtise du gouvernement»

«La plus grosse bêtise de ce gouvernement, c’était d’avoir démantelé la BAI. Certes la BAI était malade. Il fallait la soigner non pas la tuer.» C’est ce qu’a déclaré le député MMM Aadil Ameer Meea. Maintenant, le gouvernement devra trouver des milliards pour rembourser les détenteurs des polices d’assurance du Super Cash Back Gold. Pire, dit-il, l’ancien Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a retiré son argent, avant le crash de la BAI. Pour lui, l’alliance Lepep était aveuglée par le pouvoir et elle a foncé  tête baissée dans l’affaire BAI de façon hâtive, irresponsable, irréfléchie et dangereuse. 

Yogia Sawmynaden : «Le PM est un homme de principe»

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, est un «homme de principe». «C’est un bon père de famille. Contrairement à l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui cachait des millions chez lui», a déclaré Yogida Sawmynaden, ministre des Technologies de la communication et de l’innovation. Il a rappelé  le premier voyage entrepris par le chef du gouvernement lorsqu’il avait été installé à son poste a été Rodrigues «où la salade d’ourite et le jus de citron» font partie du décor. «Le PMSD ne connaît pas ses valeurs. Ses membres continuent à parler de deal papa piti alors qu’ils ne disent pas que feu sir Gaëtan Duval avait démissionné pour permettre à son fils de faire son entrée au Parlement.»

Kavi Ramano : «Non au Metro Express à Quatre-Bornes»

Le député indépendant Kavi Ramano a déclaré que les habitants de Quatre-Bornes sont contre le projet Metro Express. «Les citadins qualifient ce projet d’inacceptable en raison de l’insécurité et la pollution sonore.». Plusieurs zones d’ombre entourent ce projet. Parmi celles-ci, on compte la distance entre le quartier résidentiel et les commerces avec le tracé du métro. Il a aussi affirmé que la ville de Quatre-Bornes fait face à une congestion routière sans précédent. Au lieu de régler le problème on a installé quatorze feux de signalisation.

Veda Baloomoody : «A judgment in one case is not admissible in another case» 

Pour Veda Balamoody du MMM, il y a une conception de corruption qui règne. Pour appuyer ses dires, il a cité le procès Boskalis où le représentant de la compagnie, Jan Cornelis Haak, avait été reconnu coupable en 2013 pour avoir donné une somme de 5 000 dollars au Senior Advisor du PMO, Prakash Maunthrooa. 

Et c’est là que le député a été interrompu à plusieurs reprises par le ministre Anil Gayan parce que le procès est toujours en cour. «A judgment in one case is not admissible in another case», a répliqué Veda Baloomoody. Il a cité également l’acte d’accusation où le Hollandais avait remis une somme de 60 000 USD à Prakash Maunthrooa. La Speaker a rendu un verdict, soutenant que Prakash Maunthrooa n’a pas encore été jugé. «Prakash Maunthrooa has not been convicted. Any accused party is presumed innocent until proved guilty. We cannot infer from Police vs Boskalis to say Maunthrooa is guilty.» Veda Baloomoody a rétorqué que le conseiller est relâché sous caution sous une accusation de blanchiment d’argent notamment.

Autre volet abordé par le député mauve, le transfert d’un procureur de la cour intermédiaire. «C’est parce qu’il est le président d’un syndicat qu’on essaie de l’intimider, alors qu’il se bat pour la force policière et aucune mention du Ministre du travail sur les traitements subis par ce procureur.» 

Il déplore également qu’il n’y ait aucune collaboration entre les prisons et une unité de la commission des droits de l’homme. Des cas de brutalité sont à déplorer en prison.

Aurore Perraud : «Manque d’intérêt pour les psychologues scolaires»

La députée du PMSD tire la sonnette d’alarme sur le système éducatif. Pour elle, entre 2015 et 2016, seul 3% du Budget été accordé au secteur de l’enseignement technique et professionnel. 

L’Early Childhood and Education Authority n’a pas de directeur et ce n’est qu’un officer in charge qui est à la tête de cet organisme. Elle va plus loin, en soutenant qu’il y a un manque d’intérêt au niveau du gouvernement par rapport au nombre de conseillers scolaires, qui est plus élevé que les psychologues à l’école.

Leela Devi Dookhun-Luchoomun : «Un programme de support pour les élèves»

La ministre de L’Education a, elle, tenu à faire ressortir que 23 psychologues sont mis sur place au ministère. «They offer their services throughout the educational sector.» Leela Devi Dookhun annonce, d’emblée, qu’un student support programme sera mis sur pied, où les élèves pourront étudier à leur propre rythme et des matériels seront mis en ligne.
Elle intervenait jusqu’à 2 heures du matin.
Dan Baboo lui a succédé.

Publicité
Publicité

Le coup d’envoi des débats budgétaires a été donné, lundi 12 juin. C’est le leader de l’opposition qui a été le premier à prendre la parole. S’en sont suivis des «Order ! Order !» répétitifs de la Speaker Maya Hanoomanjee, les prises de bec, les piques lancées du côté du gouvernement comme celui de l’opposition… Retour sur cette semaine houleuse au sein de l’hémicycle.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires