Marché de l’emploi: moins de 25 000 chômeurs pour le mois de mai

Avec le soutien de
Les employeurs sont à la recherche, entre autres, de maçons et d’ouvriers du bâtiment.

Les employeurs sont à la recherche, entre autres, de maçons et d’ouvriers du bâtiment.

Les treize centres d’information sur l’emploi du pays ont fourni leurs rapports pour le mois dernier. Ainsi, quelque 46 624 personnes s’y sont inscrites, à la recherche d’un premier emploi ou d’un emploi alternatif. Le dernier numéro de la Labour Market Information Unit (LMIU) du ministère du Travail, des relations industrielles, de l’emploi et de la formation indique aussi que le nombre de chômeurs qui sont à la recherche d’un emploi, en mai, se chiffrait à 24 766. En comparaison, en mai 2016, ils étaient 24 152.

Parmi les 24 766 chômeurs, 27 % se sont fait enregistrer pendant au moins un an et 24 % étaient inscrits durant une période d’un à trois ans. Il est à noter que 37 % d’entre eux se trouvent sur la liste des demandeurs d’emploi depuis cinq ans, voire plus. Le dernier rapport de la LMIU souligne aussi que 21 858 personnes (13 108 hommes et 8 750 femmes), qui ont déjà un emploi, se sont inscrits dans les bureaux de l’emploi en vue d’obtenir un meilleur travail.

Le département d’information sur le marché du travail indique également que 67 % de femmes étaient à la recherche d’un emploi en mai contre 33 % d’hommes. 70 % de jeunes hommes, âgés de 16 à 29 ans, sont à la recherche d’un emploi contre 53 % pour les jeunes femmes de cette même tranche d’âge.

Parmi les chômeurs enregistrés, 17 % d’entre eux n’ont jamais fréquenté une institution scolaire ou ne possèdent pas le Certificate of Primary Education (CPE), alors que 8 % possèdent seulement le CPE. 27 % d’entre eux ont fréquenté les institutions secondaires jusqu’à la Form V, sans pour autant réussir aux examens du School Certificate (SC). Le pourcentage de jeunes qui possèdent un SC, un Higher School Certificate (HSC) et un diplôme d’une institution d’enseignement supérieur se chiffre respectivement à 21 %, 16 % et 10 %.

La LMIU note aussi que les femmes sont plus qualifiées que les hommes parmi les chômeurs. Le pourcentage de femmes et d’hommes qui ne possèdent pas le CPE se chiffre à 21 % et 15 % respectivement. Par contre, 19 % des hommes qui sont à la recherche d’un emploi possèdent un SC contre 22 % des femmes. 13 % des hommes et 17 % des femmes possèdent un HSC.

Port-Louis en tête

La LMIU a fait une analyse géographique du pays par rapport aux demandeurs d’emploi. Ainsi, Port-Louis caracole en tête du classement avec un nombre total de 2 579 demandeurs d’emploi, suivi de Vacoas avec 1 228 et de Quatre-Bornes, avec 1 152. Case Noyale et Tamarin sont les deux endroits où on dénombre le plus petit nombre de demandeurs d’emploi, soit 31 et 39 respectivement.

Le rapport note aussi que 194 handicapés (139 hommes et 55 femmes) figurent parmi les 24 766 chômeurs qui sont à la recherche d’un emploi. Il note aussi qu’au mois de mai, 1 027 personnes (426 hommes et 601 femmes) se sont inscrits pour la première fois comme chômeurs contre 972 un mois auparavant.

Le département constate que le mois dernier, quelque 2 462 emplois étaient disponibles dans le pays. La plupart, soit 574, se trouvaient dans le secteur manufacturier. Les employeurs étaient à la recherche de maçons, de charpentiers, d’auxiliaires, de caissiers, de boulangers, de peintres en bâtiment, d’opérateurs dans des centres d’appel, d’agents administratifs, etc.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires