Alain Aliphon: «Le Petroleum Hub, juste une station-service»

Avec le soutien de
 Alain Aliphon,député et PPS de la majorité .

Alain Aliphon,député et PPS de la majorité.

Votre déclaration au Parlement, appelant de vos voeux le «green light» pour le «Petroleum Hub», a suscité un tollé à Albion. Qu’est-ce qui vous séduit dans ce projet ?

J’ai été surpris d’entendre certaines personnes affirmer que je m’étais prononcé en faveur du Petroleum Hub d’Albion. Je pense qu’il y a eu une mauvaise interprétation de mes propos. Laissez-moi vous dire exactement ce que j’ai dit : «Si la plateforme (NdlR, pétrolière) est off, par contre, je crois fermement que le développement du Petroleum Hub est suivi minutieusement par le ministère de tutelle. Et, quand le projet verra le jour, il sera doté d’un green light comme il se doit.» Je ne vois pas où j’ai affirmé que je soutenais ce projet.

On ne sent pas non plus de votre part une franche opposition à ce projet…

En effet. Je ne vois pas comment je pourrais être contre un projet dont on ne sait au final que très peu de chose pour l’heure. Par exemple, nous ne savons pas exactement où ce Petroleum Hub sera situé, quelle sera sa superficie ou encore quelle forme il devrait prendre. Comme tout le monde, je ne sais pas grand-chose sur les contours de ce projet.

Pour un député, n’est-ce pas justement un problème de ne pas savoir grand-chose sur un projet à l’impact potentiellement néfaste dans sa circonscription ?

J’en ai justement parlé au ministre concerné cette semaine. Je lui ai fait comprendre qu’il serait important d’initier une campagne de communication autour de ce projet. Il m’a dit qu’une étude est en ce moment même en cours et qu’une fois le rapport complété, nous irons à la rencontre des habitants pour répondre à leurs interrogations.

Si le ministère a initié une étude sur ce projet, c’est qu’il sait exactement quelle forme il prendra. Pourquoi en faire un mystère ?

Il n’y a aucun mystère. Ce seront des cuves de stockage qui permettront d’alimenter les navires de passage. En clair, ce sera comme une station-service pour bateaux. Certains habitants, à l’instar des responsables du Kolektif Say No to Petroleum Hub, affirment que cela représentera un danger. Autant que je sache, les stations-service implantées dans les villes ne représentent aucun danger. Je trouve donc que cet argument n’est pas valable.

S’il s’agissait d’une raffinerie, j’aurais été définitivement contre et je n’aurais pas hésité à ouvrir ma grande gueule. Mais il ne s’agit ici que de cuves de stockage destinées au ravitaillement de navires. Qu’on m’explique où est le problème. Je n’en vois aucun.

Peut-on garantir qu’il n’y aura aucun risque de pollution ?

C’est justement pour être fixé sur ces points que des études sont menées ces jours-ci par le ministère de tutelle. Je peux garantir que toutes les mesures de sécurité seront prises.

Vous n’avez jusqu’ici pas rencontré les membres du collectif. Pourquoi ?

On ne m’a invité à une réunion qu’une fois, à Pointe-aux-Sables. D’ailleurs, l’invitation ne venait pas des responsables, mais d’un des participants. Mais je n’y ai finalement pas assisté, c’est vrai. Cela dit, je serai tout à fait disposé à rencontrer les responsables une fois que je serai en présence de toutes les informations.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires