[Vidéo] Sinatambou sur l’affaire SCBG/BAM: «Au pire des cas certains clients seront remboursés à 50 %»

Avec le soutien de
Le ministre de la Sécurité sociale a tiré à boulets rouges sur les membres de l’opposition lors de son point de presse, samedi 17 juin.

Le ministre de la Sécurité sociale a tiré à boulets rouges sur les membres de l’opposition lors de son point de presse, samedi 17 juin.

«Arrêtez de pondre des âneries au Parlement.» Virulente sortie du ministre de la Sécurité sociale et de l’environnement contre les membres de l’opposition. Etienne Sinatambou a mis en garde ces derniers alors qu’il commentait le dossier Super Cash Back Gold (SCBG). Il intervenait face à la presse, à Port-Louis, samedi 17 juin. 

Si Etienne Sinatambou a été critique envers l’opposition, il s’est voulu rassurant envers les détenteurs des plans d’assurance SCBG et Bramer Asset Management (BAM). «Nous assurons la population que le gouvernement fait de son mieux pour faire face à cette situation. Il est clair que seule l’équipe de Pravind Jugnauth essaye de trouver des solutions. D’ailleurs, il faut reconnaître que l’État a payé 70 % des clients du SCBG et 91 % du BAM.»

Le ministre de la Sécurité sociale a également tenu à faire savoir qu’une décision a déjà été proposée aux détenteurs de ces deux plans d’assurance. «Il faut désormais attendre leur réponse», a fait ressortir Etienne Sinatambou. Sauf que, précise-t-il, «certains seront payés la totalité de leur dû, une partie recevront leur paiement en plusieurs tranches et au pire des cas se feront rembourser à 50 %».

Quid du fait que rien n’a été dit à ce sujet dans le budget de Pravind Jugnauth ? «Nou fini dir ki gouvernman pa pu kapav pran Tax Payers Money pu paye sa bann dimounn la. Li kler ki budget pa kapav koz sa car but enn budget sé annons bann projet ek larzan piblik», devait répondre Etienne Sinatambou. «Nou ine pran langazman servi Rs 6,5 milliards pu rembours zot.»

Antipatriote

Il a, dans la foulée, condamné l’attitude «antipatriotique» et «anti-Inde» du leader de l’opposition Xavier-Luc Duval. «Pourtan ine explik li ki l’Inde enn pei ami. Li vinn dir prêt nounn pran la bon marsé kout ser. Sé enn insulte. Le Premier ministre a bel et bien fait part de son désir de soutenir Maurice. Les propos de l’opposition peuvent avoir de graves répercussions et brouiller nos relations avec la Grande péninsule.»

Commentant le dossier Agalega, Etienne Sinatambou a, lui aussi, martelé que le gouvernement ne compte pas céder l’archipel à un autre pays. «Il n’a jamais été question de céder la souveraineté d’Agalega à un autre pays.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires