Débats budgétaires: la séance parlementaire ajournée à lundi

Avec le soutien de
Les débats budgétaires se sont poursuivis au Parlement le vendredi 16 juin 2017.

Les débats budgétaires se sont poursuivis au Parlement le vendredi 16 juin 2017.

La séance parlementaire du vendredi 16 juin 2017 s’est poursuivie jusqu’à fort tard dans la nuit. Elle a été ajournée au lundi 19 juin à 11 h 30.

Le dernier orateur de la soirée a été Ravi Yerrigadoo. L’Attorney General a fait ressortir que 75 % des délits en cour sont des infractions au code de la route. Le député Ravi Rutnah a aussi pris la parole. Avant lui, Sudesh Rughoobur, Franco Quirin, Stephan Toussaint et Gowkaran Oree ont participé aux débats budgétaires.

Sudesh Rughoobur: «Le chiffre disponible pour le chômage n’est pas fiable» 

«Je ne remets pas en question la crédibilité du bureau central des statistiques, mais le chiffre disponible par rapport au taux de chômage n’est pas fiable.» C’est ce qu’a affirmé Sudesh Rughoobur lors de son intervention pendant les débats budgétaires. Il propose au ministre du Travail de considérer l’élaboration d’une base de données afin de permettre aux autorités de distinguer les vrais chômeurs des faux.

Une proposition qui survient après qu’il a découvert que 80 % des 125 jeunes «chômeurs» de sa circonscription étaient, en fait, employés dans le privé. Selon le député du n° 6, ces jeunes cherchaient à avoir un emploi dans la fonction publique. «Or, le gouvernement ne peut trouver un emploi dans le secteur public pour tout le monde», déclare Sudesh Rughoobur.

Le député a aussi souligné qu’il faut qu’il y ait une meilleure transparence autour de la façon dont les 2 % de profits des compagnies sont utilisés dans le combat contre la pauvreté. «On ne veut pas monitor les compagnies, mais le combat contre la pauvreté est une responsabilité qui revient aux différentes parties prenantes, soit la société civile, les compagnies et le gouvernement», a-t-il dit.

Franco Quirin: «Pas de politique nationale contre la drogue» 

«De Budget en Budget, on est passé de miracle économique à fiasco économique», a déclaré Franco Quirin. Selon le député du MMM, «avec un alourdissement de la dette publique, on se dirige tout droit vers l’appauvrissement de la population. Il a déploré, dans la foulée, que depuis la mise sur pied de la National Corporate Social Responsibility (CSR) Foundation, «pas un sou n’a été déboursé. Des ONG sont sur le point de mettre la clé sous le paillasson, si ce n’est fait déjà dans le cas de certains. Sans compter que les ONG ont aussi besoin de fonds pour fonctionner.»

Commentant la situation de la drogue, Franco Quirin a affirmé que celle-ci «a dépassé le seuil de l’inquiétude. Tous les indicateurs montrent que nous sommes désormais une plaque tournante de ce business, dans cette partie du monde». Et de décrier qu’il n’y a pas de politique nationale contre la prolifération de la drogue. Le député mauve s’est longuement attardé sur le manque d’initiatives pour les sportifs.


 

Stephan Toussaint: «Mon coeur saigne»

Le ministre des Sports, Jean Christophe Stephan Toussant, a élevé le ton lorsqu’il a évoqué le développement dans la circonscription n° 17 (Curepipe-Midlands). «Je tiens à m’excuser pour ce changement de ton car cela fait mal. Mon cœur saigne», dit-il. Il souligne qu’il a tenu à s’exprimer car Curepipe a été sous l’administration du PMSD pendant des années et que la ville lumière a été négligée, selon lui. Il fallait le gouvernement actuel pour que l’hôtel de ville soit rénové. Maintenant, Curepipe, se réjouit-il, sera doté d’une piscine chauffante et recouverte. Il a énuméré les divers projets que caresse le gouvernement. Il devait citer en exemple la mise sur pied d’un palais des sports et l’organisation des jeux des îles en 2019.

Gowkaran Oree : «Information pas désinformation»

Le député Gowkaran Oree a invité la presse à faire de l’information plutôt que la désinformation ou de «character assassination». Tout en jetant un regard vers la galerie de la presse, il a demandé que le bon sens prime lorsqu’un évènement est relaté  . Se tournant vers Roshi Bhadain, il devait déclarer qu’il admire ce dernier pour sa franchise lorsqu’il a dit qu’il est entré en politique pour que Pravind Jugnauth devienne Premier ministre. «En tout cas, je le félicite et je lui souhaite bonne chance

Par ailleurs, jeudi Fazila Jeewa-Daureeawoo a pris la parole.

Fazila Jeewa-Daureeawoo: «Le Budget reflète une vision claire»

La ministre de l’Egalité du genre en est convaincue. «Le Budget reflète une vision claire de ce que nous voulons pour notre pays. Celui-ci va grandement bénéficier aux vulnérables et à ceux au bas de l’échelle. C’est un des Budgets les plus humains», a souligné Fazila Jeewa-Daureeawoo.

La somme de Rs 700 millions sera investie dans le solar home project, qui va comprendre l’installation de 10 000 roof top solar panels à l’intention des ménages à faibles revenus, sur les prochaines cinq années. Sans oublier le water tank scheme qui sera étendu pour une année supplémentaire, et l’éligibilité des revenus qui a été élevée de Rs 15 000 à Rs 25 000, pour les besoins de cette subvention. La ministre s’est aussi montrée appréciative quant au recrutement des Family Welfare and Protection Officers et des Enforcement Officers additionnels.

Publicité
Publicité

Le coup d’envoi des débats budgétaires a été donné, lundi 12 juin. C’est le leader de l’opposition qui a été le premier à prendre la parole. S’en sont suivis des «Order ! Order !» répétitifs de la Speaker Maya Hanoomanjee, les prises de bec, les piques lancées du côté du gouvernement comme celui de l’opposition… Retour sur cette semaine houleuse au sein de l’hémicycle.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires