Xavier-Luc Duval sur le budget: «Les chiffres de la dette publique ont été trafiqués»

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition a tiré à boulets rouges sur le gouvernement au Parlement, lundi 12 juin.

Le leader de l’opposition a tiré à boulets rouges sur le gouvernement, au Parlement, lundi 12 juin.

C’est le leader du Parti mauricien social-démocrate qui a donné le coup d’envoi des débats budgétaires, lundi 12 juin. Xavier-Luc Duval a, lors de son allocution qui a duré une heure et demie, fait le procès du gouvernement au pouvoir. Selon lui, le budget n’a pas été présenté au bon moment car le pays est grandement secoué par des scandales. Parmi eux, l’affaire Betamax où les contribuables ont été sommés de payer Rs 5 milliards à Veekram Bhunjun.

Le leader de l’opposition a profité du moment pour lancer un appel au gouvernement afin de ne pas prendre la mauvaise décision dans cette affaire. «S’il faut négocier avec Betamax, il faudra le faire dans l’intérêt public», a-t-il fait ressortir.

Plusieurs lacunes

Xavier-Luc Duval est catégorique en ce qui concerne le budget. «C’est un budget menti-menti !» Il est d’avis qu’il y a un désintérêt total de la population et qu’il y a eu plusieurs lacunes dans cet exercice. «Rien n’a été dit sur l’investissement massif concernant la piste d’atterrissage d’Agaléga, sur le Brexit, le salaire minimum ou encore le vieillissement de la population». Il a également accusé le grand argentier d’avoir «trafiqué» les chiffres de la dette publique.

Commentant la création d’emplois à Maurice, Xavier-Luc Duval a soutenu que la promesse faite lors du Budget 2016-2017 n’a pas été tenue. «Uniquement 300 emplois ont été créés alors que l’ancien Premier ministre, dans sa vision 2030, en avait promis 25 000 par année.» Et d’ajouter que «rien n’a été fait pour l’éradication de la pauvreté. Il n’y a aucune mesure d’accompagnement pour ceux au bas de l’échelle. Le gouvernement a failli».

Le leader de l’opposition a, à la fin de son discours, réclamé des «snap elections», cela précise Xavier-Luc Duval, «dans l’intérêt de la population».

Publicité
Publicité

Le coup d’envoi des débats budgétaires a été donné, lundi 12 juin. C’est le leader de l’opposition qui a été le premier à prendre la parole. S’en sont suivis des «Order ! Order !» répétitifs de la Speaker Maya Hanoomanjee, les prises de bec, les piques lancées du côté du gouvernement comme celui de l’opposition… Retour sur cette semaine houleuse au sein de l’hémicycle.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires