Cercle des Artistes Photographes: à vos caméras…

Avec le soutien de
Les membres de la CAP.

Les membres de la CAP.

La photographie prend de l’ampleur. A Maurice, les photographes poussent comme des champignons, de cours de photographie se renouvellent sans cesse et des clubs dédiés se créent à chaque coin de rue. Mais au milieu de cette passion relativement nouvelle se tient Le Cercle des Artistes Photographes (CAP). Cette organisation non gouvernementale, créée en 1979, est un club de photographie qui permet aux membres, tous adeptes de la pellicule, de se retrouver.

Le CAP se réunit deux fois par mois au centre municipal de Grande-Rivière. C’est là qu’ils se partagent les expériences, connaissances et images. Le président de l’association, Steeve Dubois, explique que ce n’est pas une école de photographie mais bel et bien un club. «Ici, c’est le partage. Il n’y a pas d’examens. Nous aidons aussi les débutants à s’améliorer. Nous faisons de bonnes et mauvaises critique à chaque évaluation afin de pousser nos membres plus loin.» Les membres sont unanimes. Etre entourés de personnes partageant le même amour pour la photographie leur permet d’avancer plus vite et d’apprendre de ses erreurs.

Les femmes sont en minorité dans ce club. Sheila Dansant travaille dans la communication a Air Mauritius et a rejoint le club il n’y a pas très longtemps. «J’ai été très motivé car j’aime la photographie. Je connais déjà les gens ici. Ce sont des amis» explique-t-elle. Le fait de franchir le pas et d’avoir assisté aux réunions l’a encore plus motivé pour se donner à fond.

Michèle Mosses-Dubois est secrétaire dans un corps paraétatique. Elle est aussi secrétaire du club. Michèle Mosses-Dubois a rejoint le CAP en 2010. Cette même année, elle a participé à une exposition avec d’autres membres du club au Caudan. Ses photos prises au Vietnam avaient attiré l’attention de tous. Pour elle, les rencontres du CAP est informelle. Elle explique que c’est non seulement une rencontre entre amis mais aussi un moyen de diversifier ses connaissances dans le domaine. «Malgré le fait qu’il y a plus d’hommes que de femmes, il n’y a pas de compétition entre nous. La passion prime sur la personne». Même son de cloche avec une autre membre. Sheila Dansant affirme qu’à aucun moment, ils se sentent «amateurs», «Nous sommes tous photographes et nous sommes toujours valorisés ici.»

Pour rejoindre ce club, il suffit d’assister à une réunion et de remplir un formulaire. Le CAP fait aussi des expositions au Caudan Waterfront.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires