NDUM: Les pâtes d’épices Sun My Taste cartonnent

Avec le soutien de
Une production d’environ 30 000 unités.

Une production d’environ 30 000 unités.

Après des débuts difficiles, NDUM a atteint sa vitesse de croisière. Cette petite entreprise se spécialise dans la confection de pâtes d’épices sous la marque Sun My Taste.

Il y a cinq ans, Dumé Duval, un Publishing Manager, décide de quitter son emploi pour se mettre à son propre compte. Son projet: utiliser des techniques d’antan de la cuisine mauricienne léguées par sa mère pour fabriquer des pâtes d’épices. L’initiative est audacieuse d’autant plus que le jeune entrepreneur n’a pas de gros moyens financiers. Il fondera NDUM avec un capital de départ de seulement Rs 50 000. Celui-ci sera injecté en grande partie dans des machines pour la transformation et le packaging des produits.

Aidé de son épouse, Dumé Duval confectionne ses recettes et s’engage dans une production à petite échelle. Dans un premier temps, la maison familiale au Bouchon servira d’unité de production. Au bout de deux ans, l’entreprise s’implantera à Castel. 

Les débuts sont difficiles, concède Dumé Duval, mais il persévère, confiant que ses pâtes d’épices sauront tôt ou tard faire une percée sur le marché local. Mais voilà, il n’a pas de visibilité. C’est suite à sa participation à une foire que les affaires décolleront. «Sur les conseils d’un proche, j’ai participé à une foire. Cela a été un véritable déclic. En quelques heures, nous avons vendu 150 sachets», relate Dumé Duval qui profitera de l’organisation des foires pour construire sa clientèle.

Aujourd’hui, NDUM a trouvé ses marques. La TPE commercialise ses pâtes d’épices sous la marque Sun My Taste. Au total, elle propose 25 références qui sont distribuées dans la plupart des grandes surfaces de l’île. Les pâtes d’épices sont utilisées pour la préparation du briani, du riz cantonais, du halim, des gâteaux piment, du dholl pitta, du rasson, entre autres. 

«À travers nos pâtes d’épices, nous voulons perpétuer la culture culinaire mauricienne. Nos produits visent à faciliter la vie de ces gens qui ont de moins en moins de temps à consacrer à la cuisine», soutient Dumé Duval.

Concurrence malsaine 

Quels sont les ingrédients qui entrent dans la fabrication des pâtes d’épices Sun My Taste? Dumé Duval garde jalousement le secret de ses recettes car certains opérateurs auraient tenté de copier sa formule, ainsi que son packaging. Il précise toutefois qu’il travaille beaucoup avec des grains secs. L’objectif étant de proposer des épices qui rappellent les saveurs de la cuisine locale.

Tournant à plein régime, NDUM est une société financièrement stable, avec un chiffre d’affaires à 7 chiffres, se contente de préciser son directeur. La production tourne autour de 30 000 unités. L’entreprise a modernisé sa ligne de production en investissant dans l’acquisition de cinq appareils, dont une Sealing box pack machine pour l’emballage, un four et une machine pour déshydrater les feuilles des plantes utilisées dans la confection des pâtes d’épices. C’est la société locale HCF Plastics Industries qui l’approvisionne en sachets. Quant au personnel, il est composé de quatre salariés, en excluant Dumé Duval et son épouse.

Soucieuse de préserver son image, NDUM s’assure que ses pâtes d’épices sont fabriquées dans le pur respect des normes sanitaires. De plus, ses produits ne contiennent aucun additif ou préservatif. 

Face à l’exiguïté du marché local, NDUM a décidé de diversifier ses opérations. Elle exporte désormais une partie de sa production en Australie, en France et à La Réunion où il y a une concentration de Mauriciens. 

Jusqu’ici, 2017 semble sourire à l’entreprise qui vient de décrocher un important contrat. De quoi donner encore plus d’allant à Dumé Duval qui caresse le rêve d’agrandir son business.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires