Emprunt indien: Paul Bérenger relativise le taux d’intérêt de 1,8%

Avec le soutien de
Lors de sa conférence de presse à Ebène le 3 juin 2017, Paul Bérenger a abordé les conditions de l’emprunt que Maurice a sollicité de l’Inde.

Lors de sa conférence de presse à Ebène le 3 juin 2017, Paul Bérenger a abordé les conditions de l’emprunt que Maurice a sollicité de l’Inde.

«Pravind Jugnauth croit que c’est un taux extra mais…» Paul Bérenger a débuté sa conférence de presse hebdomadaire, samedi 3 juin 2017, par les conditions du prêt de Rs 18 milliards que l’Inde accorde à Maurice, suivant un voyage du Premier ministre, Pravind Jugnauth, dans la Grande péninsule le mois dernier.

Pravind Jugnauth avait indiqué, à l’issue d’une conférence de presse le 29 mai, que le taux d’intérêt de cet emprunt sera de 1,8 % par an. Ce samedi, Paul Bérenger a déclaré que l’Inde accorde aux pays à bas revenus des emprunts dont le taux d’intérêt est soit de 1,5 % soit de 1,75 %.

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) et ancien Premier ministre a pris l’exemple du Bangladesh. Ce pays, dit-il, a demandé un emprunt avec un taux d’intérêt de 1,75 % «sauf que cela n’a pas marché et le taux a été ramené à 1%».

Métro léger

La seule raison au voyage de Pravind Jugnauth en Inde est le métro léger, poursuit Paul Bérenger. Il avance que les deux firmes qui voulaient réaliser le projet et qui ont soumis leurs offres menaçaient de partir parce que le gouvernement voulait faire tout dans les Rs 17 milliards.

Les Singapouriens qui ont fait l’étude de faisabilité du métro léger évaluent les propositions. «J’espère qu’on va les rendre publiques», affirme le leader du MMM. Paul Bérenger demande aussi que soit rendue publique la formule pour le remboursement aux souscripteurs du Super Cash Back Gold et du Bramer Assets Management. Il réclame également que les trois accords entre l’Inde et Maurice sur Agalega soient rendus publics.

Chagos

Commentant la réunion du comité parlementaire sur les Chagos, Paul Bérenger a fait ressortir l’absence du Premier ministre et celle du ministre des Affaires étrangères à cette réunion qui a été présidée par le ministre mentor. «C’est le 22 juin, selon des informations, que sera débattue la question sur la souveraineté des Chagos qui sera passée au vote aux Nations unies.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires