NMH Saga: SWAN conteste la nomination de Kriti Taukoordass

Avec le soutien de
Louis Rivalland, le CEO de SWAN, dément ne pas avoir collaboré avec l’enquêteur.

Louis Rivalland, le CEO de SWAN, dément l'allégation de n'avoir pas collaboré avec l’enquêteur.

«Swan avait soulevé son inquiétude concernant un conflit d’intérêts autour de la nomination de l’investigateur, relatif à un différend impliquant Swan Group», soutient le conseil d’administration de SWAN, dans un communiqué. L’entreprise conteste aussi le motif de l’investigation et la portée du mandat de l’investigateur. Ce, autour du rachat d’actions de New Mauritius Hotels par ENL Land, Rogers et SWAN, en février 2016.

SWAN a émis un communiqué, le lundi 29 mai 2017, pour démentir que son Chief Executive Officer (CEO), Louis Rivalland, n’aurait pas pleinement collaboré avec l’investigateur. «Lors de l’audition du 12 avril 2017, SWAN a pris connaissance du non-respect des conditions imposées par la loi.»

«Special investigation

En effet, le conseil d’administration aurait contesté la nomination de Kriti Taukoordass, Special Investigator, sous l’article 44A de la Financial Services Act. Selon cette clause de la loi, le Chief Executive de la Financial Services Commission (FSC) peut initier une special investigation si «a person has committed, is committing or is likely to commit a breach of any of the relevant Acts».

Le conseil d’administration de la SWAN a fait part de ses préoccupations auprès de la FSC, le 18 avril, par le biais d’une missive. «SWAN a écrit une lettre pour demander que les irrégularités soient rectifiées avant de poursuivre l’enquête », peut-on lire dans le communiqué. Cependant, selon les membres du conseil d’administration, la FSC n’aurait pas accusé réception de la lettre. SWAN soutient aussi qu’elle n’a reçu aucune réponse après une précédente correspondance expliquant le possible conflit d’intérêts.

À noter que Kriti Taukoordass est l’ex-partenaire d’affaires du ministre des Services financiers, Sudhir Sesungkur, contre qui il vient de mettre fin à sa bataille juridique.

Publicité
Publicité

Les groupes ENL et Rogers font encore la une des journaux. Cette fois-ci, ce sont eux qui passent à l’offensive. Notamment en poursuivant Kriti Taukoordass, nommé enquêteur par la Financial Services Commission pour tirer au clair l’affaire portant sur l’acquisition de 9,4 % du capital de New Mauritius Hotels (NMH). Retour sur toute l’affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires