Trafic de drogue au Koweït: la police arrête… un pigeon

Avec le soutien de
Le pigeon transportait près de 200 comprimés d’ecstasy dans un petit sac à dos. 

Le pigeon transportait près de 200 comprimés d’ecstasy dans un petit sac à dos. 

La discrétion est une qualité indispensable pour les trafiquants de drogue. Lors des transactions, tous les moyens sont bons pour ne pas se faire prendre par les forces de l’ordre.

Allant de la marijuana dissimulée dans les carottes, à l’héroïne dans les noix de coco, les dealers ne manquent pas d’idées pour transporter leur marchandise illégale. Et la toute dernière astuce serait l’utilisation de pigeons voyageurs.

Un sac de la même couleur que le plumage

La police koweïtienne a en effet fait une étrange découverte, mercredi 24 mai. Lors de contrôles de routine près de la frontière située entre le Koweït et l'Irak, elle aurait mis la main sur un pigeon voyageur qui transportait près de 200 comprimés d’ecstasy, dissimulés dans un petit sac.

Le petit sac en question était de la même couleur que le plumage du volatile. Les narcotrafiquants l’auraient accroché à l’oiseau pour tenter de faire passer leur petite cargaison de contrebande. Mais cette base étant sous haute surveillance, les policiers ont vite repéré le coup.

L’utilisation de pigeons «passeurs de drogue» serait devenue monnaie courante au Mexique et en Amérique du Sud.  

[Source: La Depèche]
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires