[Vidéo] Plongée dans l’univers de Marine Ferrat

Avec le soutien de

Elle est une passionnée de l’univers marin, de la plongée en apnée et la côte Ouest ne cache aucun secret pour elle. Les dauphins, voire les baleines, sont ses meilleurs amis. Elle, c’est Marine Ferrat, la vingtaine. Il suffit de jeter un œil sur sa page Instagram pour percevoir la connexion qui existe entre elle et la mer. Une connexion hors du commun dont l’express a pu témoigner, jeudi 18 mai. Nous l’avons accompagnée, le temps d’une journée, dans son univers à elle, dans les baies de Tamarin, de Rivière-Noire et d’Albion.

Il est 6 heures du matin lorsque nous grimpons à bord de son bateau, en compagnie de Cédric Février, un skipper de qui lui vient son entichement pour la mer. D’ailleurs, de cette passion commune est née la compagnie Vitamin Sea Ltd, fondée en octobre 2015. Un métier qu’elle occupe à temps partiel puisqu’elle est également la gérante du Rituals Spa, à La Balise Marina.  «À travers Vitamin Sea Ltd, nous avons voulu partager notre amour commun pour la mer avec nos clients.»

Malgré la prévision de vents forts ce jour-là, nous avons la chance de repérer, après plus de deux heures de recherche, cinq cachalots à environ cinq milles marins de la terre ferme, soit à Pointe- aux- Caves. «Il nous faut souvent faire preuve de patience», nous confie Marine Ferrat, avant de plonger pour saluer «ses amis» et nous faire comprendre pourquoi l’attente en valait la peine. La plongée avec les cachalots, c’est surtout par plaisir qu’elle le fait avec Cédric comme guide et photographe.

Après les cachalots, place aux dauphins qui sont plus près de la terre ferme. Ils sont une trentaine et d’humeur plutôt joueuse malgré le fait que plusieurs catamarans sont à leur poursuite. Marine plonge à nouveau et là, difficile de ne pas être éblouie par la synergie qui se développe entre elle et les mammifères marins. Comme une vraie sirène, ces derniers la suivent et se synchronisent avec elle.

La jeune femme, qui porte bien son nom, tient toutefois à souligner l’importance de respecter l’environnement marin lors de ce type de sorties. «C’est un univers qui n’est finalement pas le nôtre mais le leur avant tout. C’est à nous de nous adapter à eux et non pas le contraire.  Malheureusement, plusieurs personnes s’attendent à ce que les animaux s’adaptent à eux. Il faut trouver un juste milieu entre faire plaisir aux clients et respecter l’environnement. Il faut faire plaisir aux clients, oui mais pas à n’importe quel prix.» Marine Ferrat explique d’ailleurs que c’est le respect mutuel qui existe entre elle et les animaux marins qui lui permet de créer cette connexion. Par exemple, hors de question pour elle de toucher les dauphins ou de s’approcher d’eux de façon trop agressive.

N’y a-t-il pas une certaine lassitude qui se développe avec le temps, surtout lorsqu’on fait de sa passion un métier ?  Pas du tout, selon Marine. «On découvre à chaque fois de nouvelles choses. L’envie de découvrir davantage demeure omniprésente», explique-t-elle. D’ailleurs, impossible pour elle de rester sur la terre ferme les jours où elle ne travaille pas. La soif d’aventure avec ses amis marins n’est jamais assouvie.

Côte Ouest : l’agressivité des catamarans mise en exergue

Les activités nautiques notamment dans l’ouest du pays attirent de plus en plus. La nage avec les dauphins demeure l’une des activités les plus prisées par les touristes et les Mauriciens. 

La poursuite des mammifères marins est lancée dès le lever du soleil. Si la majorité des skippers se font un devoir de respecter une certaine distance des dauphins, tel n’est pas le cas pour beaucoup de catamarans. Dès que les dauphins sont en vue, les catamarans n’hésitent pas à bondir dans leur direction, dans le but de faire plaisir aux clients. Ce qui a le don de provoquer l’agacement des amoureux de l’environnement marin. L’inaction des autorités à mettre un terme à cette pratique est d’ailleurs dénoncée.

Vitamin Sea Ltd : «une expérience unique et mémorable»

Vitamin Sea Ltd a vu le jour en 2015 grâce à Cédric Février et Marine Ferrat. Ils se sont rencontrés pour la première fois cette année-là, à la Balise Marine où ils travaillent. Plusieurs activités sont proposées par les deux amis, dont la nage avec les dauphins. Cédric, qui compte onze ans d’expérience en tant que skipper, explique que leur objectif premier demeure la satisfaction des clients. «Nous voulons leur offrir une expérience unique et mémorable.» C’est Cédric qui réalise les images et vidéos de Marine Ferrat sous l’eau. Leurs publications sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Instagram, font fureur. Les tarifs de la compagnie varient de Rs 1 500 à Rs 3 000, en fonction de l’activité privilégiée par le client.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires