[Vidéo] Obeegadoo: «Il y a eu des complots au sujet des frais d’examens»

Avec le soutien de
Le porte-parole du dossier de l’Education du MMM est contre les mesures annoncées par la ministre Leela Devi-Dookun Lutchmun.

Le porte-parole du dossier de l’Education du MMM est contre les mesures annoncées par la ministre Leela Devi-Dookun Lutchmun.

«Dan ki démocratie enn gouvernman pé fer chantage. Li inacceptab. Li ni moral ni légal…»  Steve Obeegadoo n’a pas tardé à réagir suite à la décision du ministère de l’Education de retenir les certificats des collégiens qui n’ont pas remboursé les frais du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC). Le porte-parole de l’Education du MMM intervenait lors d’une conférence de presse, vendredi 26 mai, à l’hôtel Le Saint Georges, à Port-Louis. Il a été très critique envers la décision du gouvernement.

«Nou pa koné komié zélev konserné mé selon nous ena environ 2 000 ki pa pu gagn zot sertifika. Ena bann zélev ki bizin produire zot sertifika pu rant dan Lower VI et ena pu rant luniversité», a soutenu Steve Obeegadoo. Ce dernier affirme avec force qu’il «y a eu un complot au sujet des frais d’examens».

Il a, dans la foulée, demandé au ministère de l’Education de faire preuve de bon sens et de revenir sur sa décision. «Nous demandons au gouvernement d’oublier l’année 2016 et de revoir toutes les conditions rattachées au secteur de l’éducation», a-t-il fait ressortir. Et de se demander si «le Conseil des ministres a approuvé cette décision et si le Parquet en a été informé».

Commentant la mesure qui concerne l’obtention de cinq credits pour pouvoir prendre part aux examens, Steve Obeegadoo se dit contre cette décision. «Madame Dookun pé agir kouma enn otokrat. HSC finn dépassé. La plipar bann zélev zordi zot péna 5 credits. HSC pa prépar bann zélev pou le monde travay», a déclaré le porte-parole de l’Education du MMM.

Ce dernier est allé plus loin en affirmant que le MMM demande le gel de cette décision. «Il faut de la transparence. Bann séki fini admet en 2017 ki pourcentaz zélev ena zis 3 credits ? Comié kolez ena sa bann zélev là ? Nou dir ki ministre lédikasyon péna drwa moral impoz sa décision là san donn explikasyon.»                       

Publicité
Publicité

Le ministère de l’Education est venu de l’avant avec de nouvelles mesures éducatives. Des mesures qui ne laissent pas insensibles bon nombre de personnes dont des parents d’élèves et des membres de l’opposition qui s’y opposent fortement. Si le gouvernement n’entend pas reculer, les opposants, eux aussi, ne comptent pas s’avouer vaincus.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires