Documents publiés par un internaute: des transferts de Rs 19 millions de la BAI au MSM…

Avec le soutien de
Deux des nombreux documents attestant des transferts d’argent entre le compte de la BAI et celui du MSM, en 2010. Ces justificatifs sont publics sur Facebook depuis vendredi.

Deux des nombreux documents attestant des transferts d’argent d'un compte de la BAI à celui du MSM, en 2010. Ces justificatifs sont publics sur Facebook depuis vendredi.

Le Mouvement militant mauricien (MMM) n’est pas le seul parti à avoir été financé par le groupe de Dawood Rawat. Le Mouvement socialiste militant (MSM) a également perçu de l’argent sur son compte bancaire de la British American Investment (BAI). C’était en 2010. Du moins, de ce que l’on sait pour l’heure. La somme totale reçue : Rs 19 millions. Cela, Paul Bérenger, leader du MMM, en a fait état en conférence de presse le 13 juin 2015, en donnant des détails, comme les dates des versements et le numéro de compte du MSM. Sauf que vendredi, un autre Paul, soit le non moins célèbre internaute Paul Lismore, a, quant à lui, rendu publics des documents de ces transactions sur sa page Facebook.

Parmi les documents, des échanges de correspondance entre la BAI et les deux banques concernées par ces transactions, à savoir l’ex-Bramer Bank et la State Bank of Mauritius, pour des demandes de transfert. On y voit également des relevés de comptes du groupe BAI montrant les transferts, en cinq tranches, de la BAI au compte du parti soleil – dont le numéro est le 3100003656MUR01. Les montants oscillent entre Rs 1 million et Rs 5 millions.

Ainsi, en ce qui concerne le compte de la BAI à la SBM, une somme de Rs 5 millions est transférée le 21 avril 2010 sur le compte du MSM. Puis, le 28 avril, un autre transfert de Rs 5 millions s’ensuit. Le 19 mai, il y a un nouveau transfert de Rs 5 millions. Un autre relevé de compte montre un transfert de Rs 2 millions, le 24 août 2010.

L’ex-Bramer Bank prendra le relais les 1er et 23 novembre 2010, avec le transfert, à chaque fois, d’un montant de Rs 1 million du compte de la BAI à celui du MSM. Ce qui fait un total de Rs 19 millions.

Par la même occasion, Paul Lismore prend également le soin de publier un fac-similé du chèque de Rs 10 millions, en date du 6 novembre 2014, de la BAI au MMM. Un imprimé qui, pour rappel, a été circulé durant la campagne municipale de mai 2015. En guise d’explication à ce moment-là, le leader du MMM avait, toujours en conférence de presse le 13 juin 2015, réclamé une loi sur le financement des partis politiques.


Mahen Jhugroo, trésorier du MsM : «Je ne suis pas au courant»

Interrogé mardi le 23 mai, Mahen Jhugroo, qui est le trésorier du MSM, a indiqué qu’il n’est pas au courant si le MSM a reçu des financements de la part de l’ex-BAI. «Je sais que, depuis mardi le 23 mai , une radio s’est interrogée sur la réception d’éventuels financements, mais je me demande s’il y a des preuves concrètes pour prouver cela. Y a-t-il un chèque qui prouve qu’une telle somme a été versée sur le compte du MSM ? On ne peut se fier à ces documents car ce sont peut-être des papiers falsifiés. Qui sait ?» nous a-t-il répondu.

 

Paul Lismore : «Le but est de dénoncer l’hypocrisie de nos politiciens»

L’express a interrogé le dénommé Paul Lismore, mardi le 23 mai, sur les raisons et le timing de la publication de ces documents. «Le but est de dénoncer l’hypocrisie de nos politiciens. Vous ne pouvez pas dire que BAI/Bramer est un Ponzi, c’est-à-dire un crime, et, en même temps, continuer à profiter des ‘proceeds of crime’, soit l’argent de BAI/Bramer dont ont bénéficié le MSM et le MMM. Dommage que je n’ai pas eu de documents relatifs à Navin Ramgoolam. De toute façon, il n’a jamais dit que c’était un Ponzi». Le Parti travailliste n’aurait donc pas bénéficié de financement de la BAI ? À cela, Paul Lismore réplique que les Rouges n’auraient rien reçu du groupe de Dawood Rawat pour les législatives du 10 décembre 2014. Il ajoute par contre : «Je ne peux prouver si le parti en a bénéficié pour les élections de 2010 ou avant.» Qu’en est-il du PMSD ? «Jamais de BAI/ Bramer car il reçoit un paquet du secteur privé traditionnel.» À la question de savoir si un poste de «journaliste-Columbo» l’intéresse, il répondra «non merci, je suis ravi de lancer, caché au loin, des grenades à main depuis des tranchées». Donc, pour connaître la véritable identité de Paul Lismore, il faudra repasser…
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires