Arsenal: le propriétaire exclut officiellement la vente

Avec le soutien de
Stan Kroenke a officiellement exclu lundi de vendre ses parts du club anglais.

Stan Kroenke a officiellement exclu lundi de vendre ses parts du club anglais.

Le propriétaire américain d'Arsenal Stan Kroenke a officiellement exclu lundi de vendre ses parts du club anglais, trois jours après les révélations du Financial Times sur une offre de rachat par l'actionnaire minoritaire Alisher Usmanov. 

Dans un communiqué intitulé «Réponse aux spéculations des médias» et destiné à la Bourse de Londres, KSE, l'entreprise de Kroenke détenant 67% des parts d'Arsenal, réfute l'idée d'une vente: «KSE UK Inc a pris connaissance des spéculations des médias concernant ses parts dans Arsenal Holdings PLC et confirme que ses parts ne sont pas et n'ont jamais été à vendre.»

«KSE est un investisseur engagé sur le long terme avec Arsenal et va le rester», ajoute le court communiqué, qui intervient au lendemain de la non-qualification d'Arsenal pour la lucrative Ligue des champions la saison prochaine, alors que le club visait une vingtième participation consécutive.

Selon le Financial Times vendredi, le milliardaire russe de 63 ans, qui détient déjà 30% des parts du club, a déposé une offre de 1,3 milliard de dollars (1,1 md EUR) pour acheter les deux-tiers du capital détenus par Kroenke.

Selon le quotidien britannique des milieux d'affaires, M. Kroenke n'a pas répondu à l'offre, mais aurait informellement fait savoir qu'il ne souhaitait pas vendre ses parts. 

L'offre déposée par Usmanov valorise le club de Premier League à hauteur de 1,8 milliard d'euros.

Entré dans le capital en 2007, le magnat de l'acier Usmanov avait déjà tenté par le passé d'acheter le club londonien. Il s'est souvent montré critique sur le mode de gestion prudent adopté par Kroenke.

Le communiqué de KSE UK intervient à un moment délicat pour Arsenal après une saison marquée par de mauvais résultats sportifs pendant l'hiver, qui ont conduit une partie des supporters à réclamer le départ du manager Arsène Wenger, en poste depuis plus de vingt ans et en fin de contrat en juin.

Le technicien français a annoncé vendredi que son avenir à la tête d'Arsenal serait décidé après la finale de la Coupe d'Angleterre que jouera son club le 27 mai contre Chelsea.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires