[Vidéo] Fête: les pains spéciaux mènent à la baguette

Avec le soutien de
Ils étaient nombreux au Caudan Waterfront hier, à l’occasion de la Fête du pain. [Photos: Yudish Ramkhelawon]

Ils étaient nombreux au Caudan Waterfront hier, à l’occasion de la Fête du pain. [Photos: Yudish Ramkhelawon] 

Ils ont du pain sur la planche ! À la Fournée des Moulins, centre de formation des Moulins de la Concorde, à Port-Louis, une dizaine d’hommes et de femmes s’affairent derrière leur plan de travail, ce mercredi 17 mai. Alors que certains font le poids des ingrédients, d’autres sont dans le pétrin ou mettent la main à la pâte. Et tout cela atterrit finalement au… four et au moulin. Sur une longue table, un boulanger sort les créations du jour. Des baguettes et pains maison aux multigrains, au seigle et autres préparations spéciales, saupoudrés de pétales de fleurs décoratives et autres motifs en farine blanche ou torréfiée. 

«Il y a une évolution dans la consummation de pain. Les déclinaisons spéciales au blé, aux multigrains, aux céréales, au fromage, entre autres, sont surtout sollicitées dans les hôtels et supermarchés», constate Laval Sophie, responsible de la Fournée des Moulins. Selon lui, ces produits sont classifiés non-scheduled bread par la loi. Ils regroupent les pains au beurre, viennois, entre autres ingrédients, contrairement aux classiques scheduled bread comme le pain maison, la demi-baguette, la baguette et le pain moule. Dans ce cas, les prix sont aussi variables que les saveurs puisqu’ils ne sont pas contrôlés. 

D’où vient l’engouement actuel pour ces pains spéciaux ? Rani, 25 ans, est une accro aux pains multigrains. «J’étudiais en France récemment et j’y ai découvert ce pain. Le goût m’a interpellée. Puis, je sentais qu’il contenait plusieurs fibres. En rentrant à Maurice, j’ai voulu continuer à en consommer», soutient cette habitante de Quatre-Bornes. Pour Benoît, 53 ans, qui vit à Rose- Hill, le pain à l’ancienne aux tomates confites est un incontournable. «La baguette à l’ancienne coûte plus cher que le pain conventionnel. Mais pour sa texture et son goût, ça vaut le coup. Puis, avant, on pouvait en manger uniquement dans les hôtels. C’est plus accessible aujourd’hui.» Comme eux, les Mauriciens semblent prendre goût à ces nouveaux venus sur le marché. 

D’autant plus que plusieurs d’entre eux sont des alliés de la santé, indiquent Jayson Hill, consultant sud-africain, et Gilbert Seenivasagum, chef boulanger à l’Intermart de Bagatelle. «Depuis un an, nous produisons des pains sans gluten. Nous les fabriquons à partir de farine sans gluten importée car nous avions une demande de diverses personnes souffrant d’intolérance à ce composant», disent-ils. D’après le boulanger, qui a hérité de cet art de son père, les pains composés de farine de seigle, blé et nordiques (un mélange des précédentes catégories) ainsi que de fibres, grains et autres nutriments peuvent apaiser les troubles digestifs. 

À cela s’ajoute la version à l’ancienne, qui se vend comme des… petits pains. Outre la fameuse baguette, la ciabatta se décline avec ses additions d’olives, de fromage, d’oignons confits, etc. «Pour ce pain, nous mixons la pâte de manière traditionnelle depuis 3 heures du matin. Puis, nous la laissons reposer pendant 5 heures. Pour le pain normal, ce temps de pointage est d’une à trois heures», précise Gilbert Seenivasagum. Cette prolongation renforce les goûts et les saveurs, souligne de son côté Laval Sophie. 

Chez Winner’s, à Quatre-Bornes, le pain fait aussi son show. Digestif à l’orge et aux grains, sandwich multigrains, paprika, campagne et céréales, graines d’avoine ou de lin : autant de pains spéciaux alimentant les rayons. «Ces pains sont très prisés par les clients soucieux de leur santé. Pour la Fête du pain, nous avons conçu 35 nouveaux produits, y compris des pains et de la pâtisserie.» 

À l’occasion de la célébration du pain, sept supermarchés prendront part au concours Le panier des boulangers au Caudan Waterfront aujourd’hui de 9 h 30 à 16 h 30. Les participants exposeront une dizaine de pains qui seront jugés sur le goût, la qualité et la présentation, indique Laval Sophie. Le Duel Gourmand – destiné aux non professionnels – aura également lieu. Six finalistes se sont qualifiés. Des expositions, la vente de pains et des créations en pâte à sel pour les enfants seront aussi au menu.

Formations : le Goût du Pain

Envie d’être votre propre boulanger pour croquer votre pain? Des ateliers de formation sont organisés à la Fournée des Moulins, Port-Louis. Du 23 au 24 mai, les produits de la boulangerie passent à table. Cette même formation est prévue du 13 au 14 juin et du 11 au 12 juillet. Pour les pains spéciaux, un atelier est prévu le 25 juillet, le 27 septembre et le 24 octobre. D’autres initiations en viennoiserie, cup cakes, bûches de Noël, délices d’Eid, de Divali sont aussi au programme. Le coût de participation est de Rs 600. Les inscriptions peuvent se faire aux Moulins de la Concorde ou lors de la Fête du pain au Caudan aujourd’hui.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires