«Sexual Offences Bill» : Le comité nommé

Avec le soutien de

Le speaker a procédé hier à la constitution du Select Committee sur le Sexual Offences BUl qui sera composé de 11 députés, six de la majorité et cinq de l'opposition. Ils sont James Burty David, Rama Valayden, Richard Duval, Nita Deerpalsing, Reza Issack, Rihun Hawoldar, Alan Ganoo, Arianne Navarre-Marie, Fazila Jeewa Dawreeawoo, Leela Devi Dookun et Joe Lesjongard. Le hic : l'Attorney General, Rama Valayden, n'aura pas droit au vote. 

Il n'est pas clair si en proposant les noms des membres de la majorité, le gouvernement avait prévu une telle éventualité. C'est Alan Ganoo du MMM qui a soulevé le point, hier, provoquant des réactions hostiles des députés de la majorité. Il a voulu avoir le jugement du speaker Kailash Purryag sur l'affaire. Citant la Constitution qui prévoit que l'Attorney Getieral, non élu, n'a pas droit au vote, Alan Ganoo cite aussi les Standing Orders de l'Assemblée nationale. «Cela donnera-t-H le droit au vote à l'Attorney General ?» demande-t-il. Le speaker réplique que le Select Committee est une émanation de la Chambre et que, en tant que te, lles mêmes règles s'appliquent. La réaction de la majorité n' a pas tardé : «Ar twa kipou aprcam ki ve dir moralité ?» demandent-elle énervée... 

Publicité
Publicité

Le Directeur des poursuites publiques (DPP) a ravivé le débat autour de la décriminalisation de la sodomie à Maurice. Dans la 69e édition de sa Newsletter, le DPP questionne la constitutionalité de l’article 250, qui sanctionne la sodomie entre deux adultes consentants. Retour sur un débat qui dure depuis une décennie.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires