Navin Ramgoolam: «Mo pu desan lor lari pu bann grévis SCBG» 

Avec le soutien de
L’ancien Premier ministre a vertement critiqué Pravind Jugnauth lors d’un congrès du Parti travailliste, à Flacq, vendredi 19 mai.

L’ancien Premier ministre a vertement critiqué Pravind Jugnauth lors d’un congrès du Parti travailliste, à Flacq, vendredi 19 mai.

«Ena bann sign ki pa trompé. Dé zan é démi gouvernman au pouwvar. Azordi Morisien pé truv lavérité. Ti dir ou viré mam azordi s éploré mam.» Navin Ramgoolam n’a pas mâché ses mots et a été très critique envers le gouvernement au pouvoir. Le leader du Parti travailliste intervenait lors d’un congrès à Flacq, vendredi 19 mai. Lors de son discours, Navin Ramgoolam s’est attardé sur le cas des grévistes des plans d’assurance Super Cash Back Gold (SCBG) et Bramer Asset Management (BAM).

«C’est une vengeance politique. Il y a tellement de personnes qui ont investi dans le plan SCBG dont des planteurs. Dimoun pé pass miser é pé dir péna solution pu zot. Li dir sé enn Ponzi Scheme. Mé apart gouvernman ki lot institution ine trouvé ki ti ena Ponzi Scheme ?», a déclaré l’ancien Premier ministre. Navin Ramgoolam a ajouté que «c’est une expropriation qui a été effectuée et non une nationalisation. Zot ine vann bann assets BAI pu dipin diber». Il a, toutefois, tenu à préciser qu’il apportera son soutien aux grévistes. «Mo pu désann lor lari é kan nou ena pu désann nou pu désann nou», a-t-il soutenu.

Commentant la fermeture du Parlement pour une durée de trois semaines, Navin Ramgoolam affirme que «c’est une première». «Kan ou pran titre PM ou bizin kapav pran responsabilité. Enn Prémié minis bizin ena capacité», a indiqué Navin Ramgoolam. Et de poursuivre que, «la pou ena Budget. Li pas gagn letan pou Parleman mé li pé ale l’Inde».

«Zamé monn interfer dan bann institisyon»

Le leader des rouges est également revenu sur la vente de 12 voitures antiques au prix de Rs 21 millions. «Mauritius Revenue Authority pu fermé ar mwa. Mo dir zot fer atensyon. Enn loto antikité kout entre Rs 30 ek Rs 40 millions», a expliqué Navin Ramgoolam. Il a ajouté que «Pravind vinn dir Ramgoolam in toler Ponzi Scheme mé mwa zamé monn interferer dans bann institisyon».

Commentant la restructuration du Parti travailliste, Navin Ramgoolam a expliqué «qu’il faut des jeunes mais ceux qui ont de l’expérience». Il a également remis en cause le nombre de ministres à Maurice. «Emmanuel Macron pé met 18 minis ek 4 sef d’État, isi ena 25 minis. Eski enn pei kouma Moris bizin 25 minis ? E minis mentor ti dir li pa kapav fer Prémis minis selman li ress lamem. Sé enn lahont.»

Il a, dans la foulée, indiqué que le PTr ira seul aux élections. «Nou pu remet lord dan sa pei là. Pa kapav bann ki touss gro ress touss gro mem. Samem nou pa pu fer lalians. PTr pou ale tousel. E kan ale tousel bizin gagné 3-0 partou», a fait ressortir Navin Ramgoolam.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires