Masters 1000 de Madrid: Murray mord la poussière en huitièmes

Avec le soutien de

Le Britannique Andy Murray, N.1 mondial, est tombé de haut jeudi sur la terre battue du Masters 1000 de Madrid, chutant en huitièmes de finale face au jeune Croate Borna Coric (N.59), issu des qualifications, vainqueur en deux sets 6-3 6-3.

L'Ecossais, qui peine toujours à trouver ses sensations sur terre battue cette saison, a multiplié les fautes directes et laissé filer la victoire sur une amortie grossière qu'il a expédiée dans le couloir.

«Pas grand-chose n'a fonctionné, ce n'était pas génial», a reconnu Murray. «Je n'ai pas trouvé de manière d'améliorer mon jeu. J'ai laissé les mêmes erreurs se reproduire plusieurs fois.»

C'est un rude revers pour le Britannique, balayé en 1 h 25 min dans un tournoi qu'il avait remporté en 2015 avant d'être finaliste l'an dernier. Déjà éliminé cette saison en 8e de finale à Monte-Carlo, puis en demi-finale à Barcelone, Murray risque de se rapprocher de Roland-Garros (28 mai-11 juin) les sacs lestés de doutes.

«J'ai des raisons d'être soucieux aujourd'hui. Ce n'est pas toujours une mauvaise chose de perdre un match, mais c'est parfois la manière de perdre qui peut être préoccupante ou décevante», a-t-il analysé.

Bousculé par Coric sur le court central de la Caja Magica, Murray n'a jamais trouvé les solutions face au tennis audacieux et agressif du jeune Croate (20 ans), entré dans le tableau final du tournoi avec le statut de «lucky loser».

Dans la première manche, le N.1 mondial a concédé trois balles de set sur son service, sauvant les deux premières avant d'expédier un revers dans le filet sur la troisième.

Puis, ayant raté deux balles de break à 1-1 dans la seconde manche, Murray a multiplié les grosses fautes, accompagnées à chaque fois d'un sourire crispé, presque incrédule. Et il a fini par concéder lui-même le break en expédiant un revers croisé dans le couloir, laissant Coric mener 5-3, servir pour le match et s'imposer.

En grande difficulté cette saison, le Britannique n'a remporté jusqu'ici qu'un titre, à Dubaï début mars. Soit autant que son bourreau du jour, Coric, qui a remporté en avril le tournoi ATP 250 de Marrakech.

Le Croate, qui avait déjà battu Murray en 2015 sur dur, affrontera en quarts le vainqueur du duel entre le Bulgare Grigor Dimitrov et l'Autrichien Dominic Thiem.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires