Roshi Bhadain : «Plusieurs questions demeurent sans réponse au Parlement»

Avec le soutien de

«C’est la tactique des membres de la majorité pour protéger Pravind Jugnauth», a déclaré Roshi Bhadain au sujet des questions qui n’ont pas obtenu de réponse au Parlement. Lors de sa conférence de presse ce jeudi 11 mai, Roshi Bhadain affirme que les accrochages qui ont eu lieu lors du Prime Minister’s Question Time à l’Assemblée nationale font perdre du temps.

«C’est fait délibérément afin de provoquer pour ne pas avoir à répondre aux questions.» Pour accentuer son point, l’ancien ministre de la Bonne gouvernance précise que Pravind Jugnauth a répondu à seulement deux questions lors du Prime Minister’s Question Time pour la séance parlementaire du 9 mai.

«Nous ferons une liste de toutes les questions restées sans réponse au Parlement que nous publierons sur internet.» Roshi Bhadain. Il espère ainsi pousser les membres du gouvernement à répondre à ces questions.

Roshi Bhadain accuse aussi Pravind Jugnauth de fuir ses responsabilités de Premier ministre, avec un flou persistant autour de la gestion des finances de l’État depuis la passation de pouvoir en janvier. Il reproche au Premier ministre de ne pas avoir fait de bilan pour ces 100 jours en poste.

Rembourser les SCBG au lieu de la SBM

Quant à l’affaire Super Cash-Back Gold (SCBG), il ne comprend pas comment il n’y a plus d’argent pour le remboursement, alors que le gouvernement s’est emparé des plus gros avoirs du groupe, nommément la Bramer Bank, la British American Insurance et l’hôpital Apollo Bramwell. Selon Roshi Bhadain, les Rs 700 millions récupérées avec le deal de CIEL aurait pu être utilisées pour rembourser les détenteurs du plan SCBG, au lieu de rembourser la SBM.

Sur le même registre, il maintient que Vishnu Lutchmeenaraidoo avait un motif ultérieur par rapport à l’affaire BAI. «Maubank avait un gros trou, elle ne devait même pas recevoir de licence bancaire. Comment se fait-il que Maubank obtienne la licence alors qu’on a retiré celle de Bramer Bank sous les mêmes conditions ? Pourquoi les Rs 3,6 milliards n’ont pas été investies dans la Bramer Bank depuis le début ?»

Publicité
Publicité

Ils ont aussi fait partie des victimes de l’éclatement de l’affaire BAI. Cela fait deux ans que les détenteurs du Super Cash Back Gold attendent d’être remboursés. Si certains ont bien reçu leurs chèques, d’autres ne savent plus à quel saint se vouer. Ils ont eu comme dernier recours… une grève de la faim.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires