Blanchiment d’argent allégué: deux frères Aulum interpellés par l’ICAC

Avec le soutien de
L’ICAC soupçonne les deux frères Aulum de blanchiment d’argent.

L’ICAC soupçonne les deux frères Aulum de blanchiment d’argent.

De par leur mode de vie et leurs biens, ces deux frères sont soupçonnés de blanchiment d’argent. Et une opération des éléments de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) avec le concours de plusieurs unités de la police, à l’aube, dans la région de Plaine-Verte puis sur le littoral nord, à Cap-Malheureux, a abouti à leur interpellation hier.

Amir Aulum travaille dans le secteur portuaire tandis que son frère Aslam Aulum a été libéré de la prison après avoir purgé une peine de 15 ans pour trafic de drogue. Cet habitant de Plaine-Verte exerçait comme poissonnier avant son arrestation. Et il y a moins d’un an, il s’est marié après avoir retrouvé la liberté.

À Plaine-Verte, l’opération pour les retrouver s’est déroulée aux alentours de 4 h du matin. Sept véhicules ont sillonné la région et tout le voisinage a été réveillé par la directive : «Ouver laport, ouver laport.» Aux côtés de cette unité : des éléments de la Special Supporting Unit et des chiens renifleurs, entre autres. Et pendant presque deux heures, ils ont fouillé trois des quatre étages d’un bâtiment. Les limiers ont alors mis la main sur Aslam Aulum, venu ouvrir une porte donnant sur la rue. Il a été interrogé sur place avant d’être embarqué.

Deux heures plus tard, une autre descente musclée, cette fois dans un complexe résidentiel à Cap-Malheureux. Là, c'est  Amir Aulum, qui en serait le propriétaire, qui a été interpellé et conduit au quartier général (QG) de l’ICAC à Moka.

Aslam Aulum a retenu les services de Me Shameer Hussenbocus. Son frère est, lui, assisté de Me Naushaad Malleck. Ils ont été longuement entendus jusqu’en début de soirée d’hier avant d’être autorisés à rentrer chez eux. Il est prévu que les deux frères Aulum soient de nouveau présents au QG de l’ICAC aujourd’hui. Les autorités n’écartent pas la possibilité qu’ils soient inculpés.

Aslam Aulum est aussi connu comme Gro Kowle. Son nom figure dans le carnet qui avait été saisi dans la cellule de Peroomal Veeren.

Publicité
Publicité

Tout a débuté par une chaîne en or valant Rs 1 million retrouvée sur sa personne en prison. Aujourd’hui, le détenu Veeren Peroomal est soupçonné d’être l’un des cerveaux du trafic de drogue en prison. Puis, il y a eu son «karné laboutik» menant à une série de convocations et d’interpellations. Même des avocats n’y ont pas échappé. Voici notre dossier pour mieux comprendre toute cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires