Salaire de mars: plus de Rs 540 000 pour Choomka

Avec le soutien de

Au moins un demi-million de roupies. C’est ce qu’aurait touché la directrice démissionnaire de l’Independent Broadcasting Authority (IBA), Youshreen Choomka, pour le mois de mars. Celle qui s’est retirée de cette instance hier, a touché un minimum de Rs 543 790 ce mois-là, sans tenir en considération le remboursement de ces congés non-pris pendant ses 12 mois de contrat. C’est ce qui ressort des chiffres fournis par le ministre des Technologies, de la communication et de l’innovation (TCI), Yogida Sawmynaden, qui n’a cependant pas communiqué le montant exact du salaire. Il répondait à la question du député mauve Rajesh Bhagwan, une question qui avait été initialement adressée au Premier ministre.

Youshreen Choomka avait un salaire mensuel de Rs 152 000, une allocation d’essence de Rs 15 940, une allocation chauffeur de Rs 9 100, des frais de téléphone de Rs 3 250 et une allocation pour voiture de Rs 31 500. Elle avait aussi droit à deux mois de gratification après une année de service, donc Rs 304 000. Le remboursement du passage benefit équivalait à 5 % du salaire annuel, soit Rs 91 200. Mais dans sa réponse, le ministre des TCI a déclaré qu’elle a eu autour de Rs 28 000 comme remboursement sous cet item. Ce qui nous amène au chiffre de Rs 543 790 pour mars.

Selon le contrat, l’ex-directrice de l’IBA avait aussi droit à un remboursement de 21 jours de congés nonpris, après 12 mois de travail. L’express n’a pas pris en considération cet élément dans le calcul de son salaire de mars, puisque le ministre n’a pas précisé si elle a pris ces congés ou pas. Cela aurait fait Rs 6 909 par jour de congé non-pris (basé sur 22 jours de salaire comptés)…

La directrice de l’IBA démissionne, Collendavelloo à cran

Très tôt dans la matinée d’hier, Youshreen Choomka a annoncé sa démission de toutes les instances de l’IBA. Démission qui fait suite aux révélations de «l’express» sur les commissions qu’elle a perçues sur le projet éolien du Dr Soo Song Lee. Dans les couloirs de l’Assemblée nationale, «l’express» a abordé Ivan Collendavelloo à ce sujet (NdlR : nous avions publié un e-mail où Youshreen Choomka sollicitait une rencontre avec le ministre de l’Énergie pour le Dr Lee). Visiblement à cran, Ivan Collendavelloo s’est réfugié derrière Rajesh Bhagwan, avec qui il discutait. «Vous ne voyez pas que je discute avec M. Bhagwan», nous a-t-il dit. Une demi-heure plus tard, la réponse était quasiment la même, à une différence près : «Vous ne voyez pas que je discute avec M. Boissézon ?» À noter que le député mauve Veda Baloomoody a envoyé une lettre au Bar Council hier matin afin de demander à cette instance s’il n’y a pas matière à enquête, sous l’article 2(3) du «Code of Ethics» du Conseil des avocats, concernant le cas de l’avocate Choomka. Cette démarche fait suite au communiqué de Youshreen Choomka, jeudi, disant que toute cette affaire concernait sa «private practice as a barrister».

Publicité
Publicité

De brillante jeune avocate à la première femme présidente du board de l’Independent Broadcasting Authority, Youshreen Choomka avait un avenir prometteur devant elle. Mais la chute a été dure avec une commission d’enquête instituée sur elle. Voici une compilation de textes sur toute cette polémique qui s'était ensuivie.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires