Commission d’enquête sur la drogue: une femme de ménage interrogée

Avec le soutien de
Paul Lam Shang Leen et ses deux assesseurs ont accordé deux semaines à la femme pour qu’elle présente ses preuves.

Paul Lam Shang Leen et ses deux assesseurs ont accordé deux semaines à la femme pour qu’elle présente ses preuves.

Ses échanges téléphoniques avec des détenus lui ont valu une convocation devant la Commission d’enquête sur la drogue ce matin, mercredi 10 mai. Razia Zaynub Rajbusseea, femme de ménage, âgée d’une trentaine d’années, a d’emblée confirmé que son époux est incarcéré à la prison de Melrose depuis 2013.

Il a été condamné à 10 ans de prison pour délit de drogue. Razia Zaynub Rajbusseea a également confié avoir été en contact avec Abdool Jussoop, un détenu fraîchement libéré avec qui elle a des liens de parenté.

Les membres de la commission ont aussi confronté la jeune femme à deux autres numéros enregistrés à son nom et utilisés pour contacter Jessica Leena Gentille, qui serait derrière un trafic de drogue en prison. Razia Zaynub Rajbusseea a alors affirmé avoir acheté deux cartes Sim pour une tante, décédée depuis. Cette femme de ménage a expliqué qu’elle a une cousine qui porte le même nom, ce qui aurait pu créer des confusions au sujet des appels de la prison.

La commission a aussi épluché les différents comptes en banque de la jeune femme qui reçoit une pension de l’État car son époux est incarcéré. Questionnée à propos d’un terrain qu’elle a acheté en 2011, Razia Zaynub Rajbusseea a affirmé que c’est son père qui en a fait l’acquisition. Paul Lam Shang Leen et ses deux assesseurs lui ont accordé deux semaines pour soutenir ses propos, documents à l’appui.

Rabroué par Paul Lam Shang Leen

Un deuxième témoin a reçu un sévère avertissement de la part du président de la commission d’enquête sur la drogue ce mercredi 10 mai. Jibraan Khudurun, designer de profession, ne dispose plus que d’une semaine pour produire les preuves que Paul Lam Shang Leen lui avait demandées depuis plusieurs semaines déjà. Il devait produire les documents concernant ses affaires en Afrique du Sud et au Mozambique où il possède une maison et un magasin. La Commission lui a aussi demandé de produire les reçus d’hôtels et les billets d’avion issus de ses nombreux voyages.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires