Tour d'Italie: Gaviria ne veut pas être le «missile»

Avec le soutien de
Fernando Gaviria, le Colombien nouveau maillot rose du Tour d'Italie cycliste.

Fernando Gaviria, le Colombien nouveau maillot rose du Tour d'Italie cycliste.

Fernando Gaviria, le Colombien nouveau maillot rose du Tour d'Italie cycliste après la 3e étape dimanche, n'apprécie pas le surnom, le «missile», dont il a hérité en raison de sa vitesse dans les sprints.

«Je n'aime pas ce surnom car le missile renvoie à la guerre», a déclaré le vainqueur de la 3e étape du Giro, dimanche, à Cagliari. 

«La Colombie est déjà un pays critiqué pour la guerre, les armes, le conflit armé. Dans le sport, nous essayons de changer cette vision. La Colombie est un pays comme les autres, ce n'est pas un pays du tiers-monde», a ajouté le coureur originaire de la province d'Antioquia (Medellin).

Gaviria, 22 ans, est le quatrième coureur colombien à porter le maillot rose dans le Giro qu'il dispute pour la première fois. 

Avant lui, Rigoberto Uran, Nairo Quintana (vainqueur en 2014) et, l'année passée, Esteban Chaves ont été aux commandes de l'épreuve, la deuxième par ordre d'importance dans le calendrier des courses par étapes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires